Accueil

Bienvenue sur notre site internet

lentree-du-village

mr-carteretBienvenue sur le site de la commune de Lavoncourt, site propulsé par « Campagnol.fr », un service initié par l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF) pour ses communes adhérentes.

 Site AMRF : http://www.amrf.fr/

Site AMRF 70 : http://mairesruraux70.fr/

A travers les différentes pages, vous découvrirez la vie d’un village Haut-Saônois de 340 habitants, au cœur d’un bassin de vie rurale, son patrimoine, sa vie économique forte de services de santé, de ses commerces et artisans, de ses services publics et au public, sa vie associative intense et le maillage territorial qu’elle génère…

Bonne lecture…

Jean-Paul Carteret

Maire de la commune

photo-ruralitic 

Les permanences de la semaine 32

  •  Mairie : Lundi 9 h à 12 h, mercredi de 9 h à 12 h, jeudi de 13 h 30 à 17 h et vendredi de 9 h à 12 h
  • Droit des femmes et des familles : Mardi de 10 h à 12 h (Tel : 03 84 76 32 38)
  • Mission Locale : Vendredi de 14 h à 15 h (tel : 03 84 64 88 38)
  • ELIAD : Jeudi de 14 h 30 à 16 h 30 (Tel : 03 84 64 52 41)
  • Les opticiens mutualistes : Vendredi de 13 h 30 à 17 h 30 (Tel : 03 84 65 62 35)

Les permanences de la semaine 33

  •  Mairie : Lundi 9 h à 12 h, mercredi de 9 h à 12 h, jeudi de 13 h 30 à 17 h et vendredi de 9 h à 12 h
  • Assistante sociale : Mardi de 9 h à 10 h (Tel : 03 84 95 73 40)
  • Droit des femmes et des familles : Mardi de 10 h à 12 h (Tel : 03 84 76 32 38)
  • ELIAD : Jeudi de 14 h 30 à 16 h 30 (Tel : 03 84 64 52 41)
  • Bibliothèque : Samedi de 10 h à 11 h 30

Village fourni en services et désormais en vétérinaires

article

article août 2019

 

Village fleuri

Conséquence de la crise sanitaire, le jury régional ne passera pas cette année. La commune conserve le label « deux fleurs » déjà reconduit en 2019.

Certes réduit à deux personnes, le jury départemental a cependant visité la commune pour apprécier « le cadre de vie et la sécurité, le fleurissement et l’embellissement, l’implication des habitants, les nouveautés… ». Accueillies par Christine Ingelaere, adjointe au maire, Jeannine Relange, responsable du fleurissement, et l’employé communal « très impliqué lui aussi », toutes les deux, en faisant le tour du village, ont « pris la mesure de l’ensemble et pas seulement des fleurs ». Cités par exemple, les plants d’aromates au milieu des fleurs en bacs ou dans les massifs « à refaire ! ».

Au diapason, bien des particuliers ont participé « souvent avec leur cœur » à l’embellissement de leur façade, de leur terrasse ou encore de leur jardin, contribuant ainsi à améliorer le cadre de vie de tous mais aussi à l’accueil des visiteurs ou touristes qui n’hésitent d’ailleurs pas à s’arrêter. Le parc des roses, ombragé et fleuri à souhait, constitue une halte idéale tant pour les enfants que pour les passants.

 

Des enfants heureux à l’accueil de loisirs

D’aventures en aventures, les enfants fréquentant l’accueil de loisirs organisé par le syndicat scolaire en sont à leur quatrième et dernière semaine « de centre ». Malgré les règles sanitaires imposées, Romain Guinet et Mélitine Noblot, les animateurs avait établi un programme « sur mesure, avec notamment, des visites toutes synonymes de découvertes dans les entreprises et chez des artisans du secteur qui les ont chaque fois accueillis chaleureusement et avec plaisir ».

Sur des thèmes très différents allant du « soutien à l’environnement et à la nature aux aventures de Sherlock Holmes en passant par la forme de chacun et les cités d’or des Mayas », ce sont des activités multiples éducatives et ludiques qui ont permis aux enfants de vivre des moments d’émotion, de recherche, d’épanouissement…

Pour cette dernière semaine cela s’est traduit par la création de jumelles, la loupe du petit détective, un test pour devenir un agent du FBI et un grand jeu “A la recherche du diamant volé, jeux de rôles ,”L’interrogatoire, coupable ou non coupable” et la création d’une banderole pour les résidents du foyer-logement « à défaut d’avoir pu partager des moments récréatifs, covid oblige ».

Ce sont chaque fois des souvenirs qui s’emmagasinent.

Nouvelle distribution de masques

Légende photo : Denise Troncin, en charge du dossier “masques”, les membres du Conseil Municipal et des bénévoles ont procédé à la distribution

Si une partie des habitants du village, comme partout ailleurs, ont fabriqué eux-mêmes des masques, les autres ont reçu chacun deux masques “cousus mains” par les bénévoles du village. La Communauté de communes a ensuite offert deux masques à chacun tandis qu’il est toujours possible d’acheter soi-même des masques dits “chirurgicaux” ou en tissu…
De ce fait, l’épidémie semblant moindre, la municipalité avait mis en réserve les masques acquis à la Région “au cas où” (2 par habitant)… Le virus s’activant ajouté à moins de respect des règles sanitaires, le port du masque est devenu obligatoire. Le conseil municipal a procédé à une troisième distribution de masques “pour que chacun se protège et protège les autres”

La fête patronale aura lieu si….

« Quelles animations estivales pour le village ? » C’était l’une des questions posées lors de la réunion du Conseil Municipal qui s’est tenue à huis clos. Considérant les règles sanitaires et les différents protocoles en vigueur, les élus ont à ce sujet pris plusieurs décisions qui seront reconsidérées début août. « Le souci est aussi que le village soit vivant, toutes générations confondues, durant l’été à condition que les règles soit respectées »

D’abord le marché hebdomadaire a trouvé sa vitesse de croisière chaque vendredi matin.

Les cirques et forains ont aussi besoin de travailler. Ils en ont le droit et ont reçu eux-mêmes des règles à respecter. Le cirque européen a donc reçu le droit de s’installer les 18 et 19 juillet avec un spectacle samedi 18 juillet.

Les forains, eux, pourront s’installer au village pour la traditionnelle fête patronale le dernier week-end d’août, les 29 et 30. Durant ce week-end, les animations auront lieu en plein air exclusivement (spectacle le samedi soir) et vide-grenier le dimanche. Annulation en cas de mauvais temps.

Avec l’association des rendez-vous, le traditionnel concert aura lieu mardi 25 août à 20 h 30 en l’église St Valentin.

Cadre de vie : En raison du COVID, le jury ne passera pas cette année. La commune conserve le label « deux fleurs » obtenu en 2019. Le jury départemental visitera la commune fin juillet. Les particuliers qui souhaitent concourir individuellement au concours départemental doivent s’inscrire en mairie avant le 20 juillet.

Affouages : La création d’une desserte forestière est au programme de travaux cette année. Quelques stères de bois sont à façonner avant. Les affouagistes intéressés sont invités à s’inscrire au secrétariat de mairie.

Sénatoriales : Ont été désignés pour élire les sénateurs fin septembre Jean-Paul Carteret (Titulaire), Patrice Deffeuille, Christine Ingelaere et Christophe Goussard (Suppléants).

Bienvenue Anna

Joli bébé de 48 cm pour 3,070 kg, Anna est née à la maternité de Vesoul.

Elle fait la joie et le bonheur de ses parents Marie Wadoux, animatrice périscolaire à Combeaufontaine et Fabien Cramponne, préparateur méthode chez John Deere à Gray mais aussi de ses frère et sœur, Ilan 6 ans et Lina 4 ans.

A Gray et Confracourt, les grands-parents sont aux anges !

Tous nos vœux au bébé.

La vie reprend à la résidence autonomie

« La vie sociale ne s’est presque jamais arrêtée en fait… » Confinés mais ensemble, les résidents du foyer-logement ont traversé la période de confinement, contraints et forcés de vivre des règles bien strictes parfois mais efficaces. Grâce à la compréhension de chacun, des familles aussi, « grâce au personnel ô combien dévoué et attentif pour chacun(e) », la vie s’est poursuivie presque normalement en interne. L’établissement étant fermé à toutes personnes extérieures, certaines rencontres (avec masques) se faisaient par la fenêtre des résidents qui n’ont pas eu à rester dans leur chambre. Les repas étaient pris en commun, l’espace restauration étant aménagé pour respecter les distanciations, même chose pour l’espace télévision et détente où se déroulait le goûter. Seuls à entrer à l’intérieur, personnel et médecin portent des masques livrés régulièrement par le département. Même le départ et le retour des plateaux portés à domicile se faisaient à l’extérieur.

Depuis quelques temps, les résidents peuvent se balader alentours dans le village, les familles, « deux personnes en même temps, pas plus » peuvent rendre visite aux résidents tandis que les animatrices, Michèle Courant et Patricia Sarron, ont fait leur retour pour le bonheur de tous et ces moments partagés de vie commune. La vraie vie de famille !

 

Des choix de travaux et un premier budget voté avec les mêmes taux d’imposition.

Copieuse la seconde réunion du Conseil Municipal post élection du maire et des adjoints avec d’abord la répartition des délégations ou missions de chacun…

Céline Guillot (numérique et enfance), Marc Rollet (finances et budget) seront aux côtés de Valérie Péguesse (1ère adjointe). Henri Ceyzeriat (forêt et sécurité), Christophe Goussard (assainissement) avec Patrice Deffeuille (2ème adjoint). Denise Troncin, Jeannine Relange, et Antoine Pagnot (Cadre de vie et vie du village) avec Christine Ingelaere (3ème adjointe).

Taux d’imposition : Pas d’augmentation, les mêmes taux seront appliqués. Foncier bâti : 9,54. Foncier non bâti : 30, 36.

Travaux 2020 : La création d’une desserte forestière et la rénovation du retable sud à l’église St Valentin sont inscrites au budget. Des démarches sont en cours pour l’installation de nouveaux services.

Indemnités des élus : Maire et adjoints proposent une minoration du taux prévu par la loi, 20% de l’indice 1027 au lieu de 25,5% pour le maire et 7% au lieu de 9,9% pour les adjoints. En cas d’absence injustifiée, l’indemnité sera réduite.

Budget primitif 2020 : Budget assainissement : 108 030 € en fonctionnement et 84 060 € en investissement.

                                  Budget général :  319 421 € en fonctionnement et 100 390 € en investissement.

Commission des Impôts : Le Conseil Municipal valide une proposition de 12 titulaires et 12 suppléants à adresser à la DGFIP qui établira elle-même les membres de la Commission pour le mandat.

Droit de préemption : La commune n’exerce pas son droit sur la vente de la maison appartenant à Mme et Mr Girardet, route de la gare.

Recensement : Le recensement de la population du village aura lieu du 21 janvier au 20 février 2021. Marc Rollet en sera le coordonnateur avec comme suppléante Céline Guillot.

Colo éducatives : Pour encourager les enfants du village qui le souhaitent à participer à une colo durant les vacances d’été, le conseil municipal accorde une aide de 100 € par enfant et par semaine, l’Etat participant à hauteur de 400 €.

Jean-Paul Carteret pour un cinquième mandat

Sous la présidence d’Henri Ceyzeriat, le nouveau conseil municipal, issu des urnes le 15 mars a procédé à son installation. Sans surprise, Jean-Paul Carteret, conseiller municipal depuis 1989 et maire depuis 1995 est réélu maire de la commune. Il est secondé par trois adjoints : Valérie Péguesse qui aura notamment en charge le numérique et ses usages au service du village et des habitants mais aussi les jeunes et l’action sociale qu’elle conduira, prétexte à l’intergénérationnel, avec la troisième adjointe Christine Ingelaere en charge du foyer-logement et des personnes  âgées. Le deuxième adjoint, Patrice Deffeuille, a en charge le patrimoine.

Des conseillers municipaux seront délégués à des missions spécifiques au cours d’une prochaine réunion. Depuis l’élection, l’équipe est au travail avec notamment les solidarités mises en évidence durant le confinement et l’organisation d’un marché hebdomadaire.

Et déjà des projets sur la table : la réalisation d’une desserte forestière, la rénovation de deux retables, la réorganisation d’une maison…

Ô’Complexe, un véritable espace gastronomique et festif

« Soulagement et satisfaction, c’est la cas… » assure Aurélie Monnot, directrice d’Ô’Complexe à Francourt. Après des mois de travaux en effet « la structure devait lancer sa saison en mars ». Confinement oblige, programme et réservations ont dû être interrompus dès le 15 mars. Aurélie a repris les rênes de cette récente création ce dimanche à l ‘occasion de la fêtes des mères et quelle rentrée avec du monde pour ce premier rendez-vous « mais l’espace est tel qu’il permet les distanciations de rigueur ».

 Nul doute que, forte de 16  années d ‘expérience en restauration en tant que chef d ‘entreprise, Aurélie Monnot « saura rebondir ». Elle travaille actuellement sur une nouvelle programmation d’événements gastronomiques et musicaux pour « sauver » cette fin de saison 2020. La période d ‘inactivité partielle lui a  permis de réfléchir à de nouveaux projets complémentaires et ainsi pouvoir offrir un hébergement sur ce même site.

 Séminaires, évènementiel et tourisme

 Suite logique des travaux entrepris au début de cette année, des projets se dessinent et s’esquissent…L’établissement est désormais doté de 3 salles de grandes capacités au décor moderne  et chaleureux « il deviendra un lieu idéal pour l ‘organisation d ‘événements privés et professionnels au cœur de la Haute Saône. Dans un cadre verdoyant et champêtre, l’offre sera plus complète avec des séjours reposants, hébergement compris. Elle permettra une privatisation du domaine pour les mariages, les séminaires au vert ou encore des événements Team Building »

 Pour Aurélie, « c’est un plus pour mettre en avant le tourisme local, tel le château de Ray-Sur-Saône ou le patrimoine local, les sentiers pédestres, les itinéraires vélos de notre département… lors de rencontres associatives. C’est aussi  la possibilité de  faire apprécier davantage les produits locaux sur  notre table depuis de longues années, afin de valoriser les couleurs de la haute Saône et être fier de notre terroir. »

Le restaurant l’Etape de nouveau ouvert

C’est un « Ouf ! » de soulagement pour Sandrine et Yves Courbet, les gérants du restaurant l’Etape à Lavoncourt. Après une période de confinement qui « dure depuis le 16 mars », tous les deux se préparent à réouvrir le restaurant ce mardi 2 juin.

« La période a été bien compliquée » explique Sandrine. Malgré la fermeture imposée, le couple a appris à travailler autrement. « Nous avons d’abord proposé des burgers à emporter midi et soir. Puis pour répondre à la demande des clients, nous avons proposé des menus le dimanche et plats du jour la semaine à emporter ou à livrer… un pansement en réalité ! ». Alors pour ce mardi, le couple s’est activé à préparer le retour des clients… « un retour significatif aussi du lien social qui sied à notre profession » assure Sandrine.

Protocole sanitaire à respecter

« La vie ne sera plus comme avant, nous devrons nous adapter » assure-t-elle encore. Tous les deux retiendront de cette période la solidarité de leurs clients et la volonté de faire autrement « Nous continuerons le drive et plats à livrer tout en ayant réorganisé notre restaurant ». De fait, déjà pour le cadre, les tables intérieures ont été repeintes et disposées différemment pour respecter les distances. La terrasse sera davantage aménagée pour accueillir les clients qui ne pourront pas être à l’intérieur. Pour le fonctionnement, le déplacement se fera dans un seul sens, la sortie sera distincte de l’entrée avec gel à chaque fois et désinfection régulière ».

Visiblement, le moment de cette reprise était attendu !

Contact : 03 84 92 01 44 ou 06 31 46  83 41.

L’Ile de Beauté reprend vie

Si son sourire est masqué, Maryse Blanchot, esthéticienne, a les yeux qui pétillent ! Interdite d’exercer depuis deux mois, elle a été très inquiète pour son avenir « car les charges subsistent malgré tout ! ». Et sans revenus, c’est compliqué…. Alors, depuis le déconfinement, l’esthéticienne a repris le chemin de son salon à Lavoncourt où elle allie la satisfaction de reprendre le travail et de retrouver les clients « qui ont su patienter jusque-là » !

C’est sûr, « il a fallu s’adapter, mettre en place les gestes barrières, gel et port du masque par exemple. Pour la désinfection, on a l’habitude de le faire régulièrement. Là c’est un peu plus avec poignées et sièges après chaque client ». Un plaisir partagé en tout cas au salon où « l’on se détend et retrouve aussi une vie sociale, ça fait partie du métier ».

Rassurée, Maryse Blanchot l’est. L’agenda est bien rempli « signe de la fidélité des clients ». Durant le confinement, elle a reçu l’aide du fonds de solidarité mis en place par l’état et le don de Bouge ton Coq (1500 €), par le biais des Maires Ruraux de France, « ce qui lui a donné une sacrée bouffée d’oxygène ».

Contact Ile de Beauté (Ouvert lundi et vendredi à Lavoncourt) : 03 84 92 69 12.

Salon de coiffure réouvert : Satisfactions partagées

Deux mois sans pouvoir se faire coiffer d’une part … empêchée de travailler et de gagner sa vie d’autre part, forcément la satisfaction du déconfinement fut partagée autant que légitime.

Fidèle, la clientèle a patiemment attendu le retour de « sa » coiffeuse et se plie volontiers aux règles sanitaires imposées « masque, gel à l’entrée et à la sortie, interdit de poser quoique ce soit sur le comptoir… ». Aussi, l’agenda est bien rempli et le salon affiche complet pour une dizaine de jours déjà. Le temps de « remettre en lumière » tous ces visages qui retrouvent leurs sourires en même temps.

Maman de trois enfants, la coiffeuse, Audrey Lopez, même si elle a reçu l’aide du fonds de solidarité avait vraiment besoin de reprendre le travail pour faire face aux charges habituelles. Malgré cela, elle a maintenu ses tarifs et pris en charge les frais supplémentaires liées au Covid et même le masque a du mal a dissimulé son plaisir !

Autre élément de bonheur partagé entre elle et la clientèle : le lien social généré par la réouverture du salon, lieu d’échanges et de convivialité.

Contact pour les rendez-vous 03 84 92 00 81.

Vendredi matin, c’est jour de marché

Imaginé par la municipalité durant la période de confinement pour permettre notamment la vente de plants de jardin, le marché hebdomadaire fait son chemin et s’étoffe au fil des semaines à la satisfaction des clients qui apprécient non seulement la proximité mais la qualité des produits « en vente directe ».

Habituellement présent chaque vendredi depuis quelques années, le boucher Stéphane Robert a imprimé le choix du jour de la semaine auquel s’habituent désormais les autres exposants et visiteurs : Producteurs de miel, de fromages de chèvres ou autres… Et désormais, l’étal de poissons « venus du grand large » fait de plus en plus d’adeptes !

Ce vendredi, un nouvel étal fera son apparition sur le marché : les œufs et volailles bio (poulet, pintade, canard) de la ferme « La clé des champs »…

Un ensemble d’exposants qui complète bien les produits des commerces du village (boulangerie, tabac-journaux, Petit Casino et restaurant en drive), en tout cas qui permet de mesurer l’importance de la proximité.

Un second masque distribué aux habitants

Petites mains s’il en est mais ô combien généreuses et solidaires, près d’une dizaine de personnes du village ont confectionné des masques, d’autres ont offert tissus ou élastiques. En l’absence de Denise Troncin, Marc Rollet, lui aussi élu le 15 mars, a fait le porte à porte sur son vélo pour la distribution d’un second masque « cousu main » à l’ensemble des habitants qui en ont fait la demande.

La dotation fera le relais avec les deux masques offerts par la Communauté de Communes et les deux masques par personne acquis par la commune sur proposition de la Région.

Pas de fête de l’Amicale cette année

Ce devait être une belle fête les 20 et 21 juin au village avec au programme notamment le retour des jeux inter-villages et une soirée festive bien dans la tradition à l’occasion des 35 ans de l’association.

Contraint de le faire par téléphone et par mail, le Conseil d’administration de l’Amicale a  décidé de reporter la fête et les jeux aux mois de juin 2021. Il a considéré que « Même sorti du confinement (peut-être !), le délai sera bien trop court pour organiser l’évènement ». Il était donc plus sage de le reporter, « ce d’autant plus que l’on n’est même pas sûr que les gens auront le cœur à faire la fête ».

Rendez-vous donc au mois de juin 2021.

 

Une psychologue clinicienne rejoint le projet de santé.

Validé par l’Agence Régionale de Santé (ARS), le projet de soins primaires à Lavoncourt s’étoffe. Après Carine Makich, diététicienne, c’est Eléonore Figerod, psychologue clinicienne qui ouvre un cabinet secondaire au village. Diplômée de l’Université de Besançon, elle dispose déjà d’un local professionnel à Amance. Professionnelle libérale, elle propose un accompagnement psychologique pour les enfants, adolescents et adultes. Les consultations auront lieu au cabinet, rue du Tire Sachot, ou à domicile pour les personnes ne pouvant pas se déplacer.

A partir du 1er avril, Eléonore propose « un espace confidentiel d’écoute et de parole pour comprendre la personne dans le respect de sa dignité, sans jugement et avec bienveillance ». La rencontrer peut permettre « de parler de soi, de ce qui fait souffrance, de son ou ses enfants ».

Contact pour rendez-vous : 06.73.93.03.02.

Une diététicienne intègre le projet local de santé

« L’alimentation, c’est la vie… » résume Carine Makich, motivée à souhait, à l’idée de rejoindre l’équipe de professionnels de santé exerçant sur la commune de Lavoncourt. En ouvrant son cabinet secondaire au pôle de services, la diététicienne intègre le projet de soins primaires validé récemment par l’Agence Régionale de Santé dans lequel se sont engagés médecin, pharmacien, infirmières, kinésithérapeutes, ostéopathe.

Auparavant professeur des écoles, Carine Makich a choisi « le métier de diététicienne parce qu’il correspond mieux à son souhait d’aider les autres à avoir une meilleure alimentation et être en meilleure santé »Forte de stages thérapeutiques, de restauration collective ou individuelle ou encore d’accompagnement de la maladie, elle est titulaire du BTS « diététique » obtenu en deux ans. Au contact d’un ami diabétique, Carine Makich s’est passionnée pour l’alimentation et le « bien se nourrir » de chacun.

Simultanément à l’ouverture de son cabinet, elle fera profiter de ses compétences le foyer-logement voisin et les résidents. La diététicienne prendra en charge la composition des menus et le suivi culinaire, « un choix » du Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri engagé aussi dans un programme nutrition santé.

Dans un premier temps, les rendez-vous, avec ou sans ordonnance médicale, sont donnés le jeudi après-midi et le samedi matin. Contact : Carine Makich 07 67 30 67 33.

Un nouveau service de proximité à Tour d’Horizons

Un sujet bien d’actualité avec la nécessité de kilomètres à parcourir et qui coûtent cher lorsque l’on a besoin d’argent… Faute de distributeur automatique de banques, les habitants du secteur ont désormais deux possibilités de se procurer « du liquide » : le bureau de Poste ouvert chaque matin et le magasin « Tour d’horizons » ouvert chaque jour et qui dispose à présent d’un « point vert » proposé par le Crédit Agricole.

Le magasin qui a ouvert en juin diversifie encore un peu plus ses offres de services : tabac et presse, jeux avec la FDJ, bières artisanales, bijoux, cartes…et tout une gamme de produits nécessaires au quotidien.

Tour d’horizonS” …ouvert !

C’est le nom du nouveau magasin qui a ouvert ce week-end à Lavoncourt : tabac-presse, jeux, bière artisanales des régions, carterie, bijoux et objets artisanaux… Un vrai lieu de rencontre conviviale créé et imaginé par Denis Longeron et Nadine Gouin auxquels nous souhaitons pleine réussite. Il complète bien les autres magasins, services publics et de santé pour tout un territoire rural.
La proximité est essentielle pour tous les habitants du secteur.
Partenaire des Maires Ruraux de France, la Française des Jeux était représentée par François Grenier, directeur régional pour le Nord-Est de la France “Une proximité à laquelle tient la FDJ” a-t-il assuré.

Que trouve-t-on au pôle de services ?

http://lavoncourt.fr/une-permanence-est-assuree-25-h-par-semaine-lire-la-suite

Un boucher pour compléter l’offre de proximité

Lire la suite

Les Opticiens Mutualistes partenaires d’Optique Solidaire

« Les lunettes solidaires…c’est assurément un nouveau plus pour le pôle de services du Val Fleuri et les habitants du secteur » se réjouit Jean-Paul Carteret, Président du CIAS, partenaire de la Mutualité Française et des Opticiens Mutualistes.
Lire la suite

Les droits des femmes et des familles en visio-service

Si le Centre d’Informations sur les Droits des Femmes et des Familles assure au plan régional plus de 40 permanences physiques délocalisées, il ne peut être présent sur tous les territoires.

un certain nombre de zones blanches : lire la suite

VOUS AVEZ 16 ANS ?

Faites-vous recenser pour la journée défense et citoyenneté : Nécessaire pour toute inscription aux examens et concours soumis à l’autorité publique (CAP, BAC, permis de conduire, …)

participer-a-la-journee-defense-et-citoyennete-jdc

Sites Internet permettant de se raccorder au recensement en ligne ou de finaliser la procédure :

http://telechargement.modernisation.gouv.fr/EspaceDocumentaireMSP/particuliers/demarches-en-ligne/rco/index.html
http://adullact.net/projects/pecoto

Un dépôt pressing à la Maison de Services

un nouveau service de proximité pour les habitants du secteur

Dépôt possible des déchets verts

Avec la mise en place d’une benne « déchets verts » décidée par le SYEVOM, la plate-forme déchets de Lavoncourt offre cette fois un service de proximité supplémentaire pour l’ensemble des habitants des villages alentours. Roland Fassenet, vice-président de la Communauté de Communes des 4 Rivières, en charge des Ordures Ménagères, rappelle que la plate-forme est ouverte chaque samedi de 9 h à 12 h « à charge pour le gardien de répartir à présent les déchets : tout venant, ferraille, meubles, déchets verts ».

Un dépôt gaz à la supérette Casino

un-depot-gaz-a-la-superette-casino
Les plus anciens se rappellent qu’ils allaient chercher leur bouteille de gaz «chez Caulard », puis d’autres ensuite au garage Bouveret « qui a pris la suite du dépôt gaz » voilà une quarantaine d’années.

A présent, c’est à la supérette Casino que les clients peuvent se ravitailler en gaz – toutes marques : Primagaz, antargaz, butagaz… Les gérants, Christine et Vincent Ingelaere, développent ainsi l’offre de services de proximité et de commerces dans leur magasin. Rappelons que la supérette est ouverte chaque jour du mardi au samedi de 7 h 30 à 19 h, dimanche et jours fériés de   8 h 30 à 12 h 30.

Contact : 06 71 28 66 90.

Remise du label « village internet »

2016

2017

Lavoncourt, toujours à la pointe (Est Républicain 8 février 2015) :

Smart village 

http://lavoncourt.fr/a-loccasion-de-la-11eme-edition-de-ruralitic-dans-le-cantal

Le Retable de l’Eglise de Lavoncourt

Pour en savoir plus cliquer sur ce lien

Moment historique pour la commune :

http://lavoncourt.fr/pierre-moscovici-ministre-de-leconomie-et-des-finances-a-inaugure-la-nouvelle-mairie-photos-et-articles

Le Ministre Patrick Kanner, est venu visiter le pôle de services

http://lavoncourt.fr/photographies-et-articles-visite-du-ministre-de-la-ville-de-la-jeunesse-et-des-sports-patrick-kanner-le-25-10-14