2018

Janvier :  Feu de cheminée

Mme X vaquait à ses occupations lorsqu’elle a entendu le détecteur de fumée. Se précipitant à la cuisine, elle n’a pu que constater des flammes dans le micro-ondes. Le feu s’est vite propagé dans la cuisine et dans la maison.

Rapidement sur place, les sapeurs-pompiers de Lavoncourt et de Dampierre-sur-Salon ont éteint l’incendie qui laisse cependant une maison inhabitable, noire de fumée et de poussière. Les éléments électriques de la cuisine ont été sortis de la maison en présence des gendarmes de Dampierre/Salon et du maire Jean-Paul Carteret.

Le couple sera relogé chez son fils.

 

Janvier :  Comment mieux dormir ?

Dans le cadre du Programme de Préservation de l’Autonomie des Personnes Âgées (PPAPA), le Pôle de gérontologie et d’innovation Bourgogne-Franche-Comté organise une réunion d’information pour la mise en place d’un atelier de sensibilisation sur le sommeil vendredi 26 janvier à 14hà la Maison de Services Au Public, rue du Tire Sachot, à Lavoncourt (entrée libre et gratuite). Questions à Doriane Candas, chef de projet au Pôle Gérontologique.

A qui s’adresse cet atelier sommeil ?

Les troubles du sommeil étant plus fréquents au fur et à mesure du vieillissement, l’atelier sommeil est destiné aux personnes de plus de 55 ans résidant à Lavoncourt ou aux alentours. Il est financé en partie par les caisses de retraites et l’Agence Régionale de Santé.

Quel est le calendrier prévu ?

L’atelier est composé de 8 séances qui auront lieu les mardis après-midis du 6 février au 3 avril 2018 (à l’exception du 20 février).

Qu’est-ce qui sera proposé lors des séances ?

Nadège Fritsch, de la Mutualité Sociale Agricole, animera les 8 séances qui ont pour objectifs de comprendre les mécanismes du sommeil, d’identifier les perturbations du sommeil et d’apprendre à mieux dormir. En alternant conseils et jeux, les participants repartiront avec des informations complètes sur le sommeil, indispensable à une bonne santé. Un médecin sera également présent lors de la séance 5 afin de présenter plus en détails les troubles du sommeil comme l’apnée du sommeil.

Une participation de l’ordre de 20 euros est demandée aux participants pour l’ensemble des séances.

Janvier : En priorité « le bien-être des résidents »

« Dans le cadre d’une convention avec l’ARS et le Département, des activités sont proposées chaque jour aux résidents (manuelles, musicales, de mémoire, numérique, gymnastique), l’ensemble consigné dans un journal de bord »…Le traditionnel moment des vœux au foyer-logement a permis au Président du CIAS du Val Fleuri, Jean-Paul Carteret, de rappeler les priorités sociales de la collectivité. « Des temps tous les après-midis ouverts aussi aux résidents des maisons HLM voisines ». Il a aussi remercié le personnel « à la mesure pour chacun de son implication dans le bien-vivre ensemble » ici et les partenaires « pour ce qu’ils apportent au pôle gérontologique en matière de services de proximité » : ELIAD, la Mutualité et l’opticienne, Orange, La Poste, Présence Verte, Habitat 70 sans oublier « les professionnels de santé présents sur le site ».

Ce fut l’occasion d’évoquer aussi, en présence des élus et membres du CIAS, la rénovation de l’ancien presbytère par le Syndicat du Val Fleuri et la construction bientôt achevée de 8 résidences séniors « Elles seront disponibles en avril ».

Les échanges se sont poursuivis autour du verre de l’amitié.

Janvier : Des marcheurs courageux bravent la pluie !

Une trentaine de marcheurs de l’Amicale ont pris part à la randonnée de janvier, ignorant la pluie et l’humidité, contournant les inondations…ce qui n’a pas empêché le responsable, Denis Chevalier, de conter au départ l’histoire de la Motte féodale de Lavoncourt « où un château a été construit  vers 1256 par Henry de Vergy, seigneur de Fouvent. D’abord en bois, puis fortifié en pierre le siècle suivant, le château disposait d’un donjon entouré d’une palissade et d’une passerelle d’accès. Au pied du château, il y avait une basse cour (maisons paysannes, échoppes, ferme seigneuriale et terres cultivables).
Les marcheurs ont ensuite découvert à Mont-st-Léger le puits « qui remonte à 1852. Profond de 25 m, il dispose d’un système à manivelle (lorsqu’un seau descend, l’autre remonte).

Sur la voie du tacot qui autrefois rejoignait Gray à Jussey, ils ont enfin rejoint Lavoncourt via Renaucourt. Cette ligne de chemin de fer, construite au début du 20° siècle, a été fermée à la fin des années 1930.

A l’issue, le groupe a partagé la galette offerte par l’Amicale.

Janvier 2018 : Démarrés en 2017, des chantiers importants seront bouclés en 2018

C’est en présence du nouveau Préfet, Ziad Khoury, que le maire, Jean-Paul Carteret et le conseil municipal ont présenté leurs voeux aux habitants du village ainsi qu’aux bénévoles et responsables des associations locales

Après le rappel du rôle de la commune « cellule de base de la démocratie » et, prenant à témoin les présents, « du premier contact avec les citoyens », le maire a retracé la vie de la commune durant l’année 2017. A l’appui d’un diaporama, il a résumé, mois après mois, les dossiers de l’année écoulée et les divers évènements partagés, insistant sur le numérique « indispensable en matière d’équilibre des territoires », rappelant que la commune de Lavoncourt « n’est pas en retard puisque labellisée village internet 4 @ en 2017 »

S’agissant des « gros dossiers à venir durant le premier semestre 2018, les travaux sont déjà bien avancés ». Les huit résidences séniors construites par Habitat 70 conforteront bientôt le pôle gérontologique et seront occupées prochainement. D’autre part, la rénovation de l’ancien presbytère par le SIVOM du Val Fleuri permettra au rez-de-chaussée l’installation de l’ostéopathe, d’une entreprise de taxi et d’une pédicure podologue tandis que deux logements seront proposés à des apprentis à l’étage. La grange du presbytère est transformée en garage par la commune pour l’entreprise de taxi. Autre projet : un panneau à messages variables sera installé en janvier.

Conseiller Départemental, Alain Blinette a salué « ces réalisations importantes » tandis que le Préfet a rappelé que « l’Etat sera toujours présent pour soutenir de tels projets en territoire rural »

Ziad Khoury à l’écoute des territoires ruraux

En se déplaçant à Lavoncourt, Ziad Khoury a prévu de rencontrer Jean-Paul Carteret, Président de l’Association des Maires Ruraux de Haute-Saône et Vice-Président national. Parmi ses priorités en effet « l’aménagement du territoire »
Ensemble, ils ont évoqué le rôle de la commune, celui du maire (Ce sera d’ailleurs le thème de l’AG nationale annuelle à Lyon) mais aussi les attentes des ruraux, notamment « un juste équilibre de l’aménagement du territoire, la reconnaissance et la promotion d’une ruralité moderne, assumée, sources de richesses et moteur d’innovations ».
« Le contexte politique a changé. Est venu le temps de la considération et la prise de conscience incontournables des hommes et des femmes investis pour animer la vie locale » a conclu le Président de l’AMR.