Lavoncourt

logo du site
  • Lavoncourt
  • Lavoncourt

Accueil du site > Actualité > 2017

2017

Novembre : Fleurs et décors de Noël au cœur des commerces

Horticulteur exploitant des serres de Renaucourt, Anthony Caney a choisi « pignon sur rue » et ouvert un commerce « provisoire pour l’instant » juste à côté de la boulangerie Paroty. Le magasin n’est autre que l’ancien bureau de tabac. Pour lui « Un vrai symbole de proximité » avec la clientèle et « un complément aux commerces existants ».

Les clients trouveront ainsi sur place sapins, compositions, poinsettias de Noël mais aussi des fleurs tels les ibiscus.

Jusqu’au 25 décembre inclus, le magasin est ouvert les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8 h 30 à 12 h et de 16 h à 18 h 30, dimanches et jour de Noël de 8 h 30 à 12 h 30.

Novembre : Village fleuri :

La commune de Lavoncourt reçoit son prix au département. Patrice Deffeuille, adjoint et Valérie Péguesse, conseillère municipale représentaient la commune à la cérémonie organisée par le Conseil Départemental.

Novembre : Une tonne de pomme de terre pour les restos du cœur

La traditionnelle exposition-vente organisée chaque année par l’association « Partage du savoir » se déroulait dans des conditions inhabituelles : en raison des travaux actuellement en cours au presbytère, l’accueil se faisait à la salle polyvalente de la mairie. Pour Lucienne Oudot, fondatrice et animatrice du groupe « l’endroit convient fort bien avec davantage d’espace et de lumière pour recevoir les visiteurs ».

Chaque semaine, le groupe se retrouve et partage « dans la convivialité » compétences et capacités de chacun des membres. Ainsi des liens se tissent tout en cousant, tricotant, brodant, faisant du crochet… « souvent avec de la récupération ! ». L’exposition, magnifique, force le respect tout comme le choix d’aider et d’être généreux. Le produits des ventes servira « comme en 2016 » à offrir une tonne de pomme de terre au resto du cœur de Gray ainsi qu’à un don aux émigrés du Mali.

Novembre : Fleurey conté aux randonneurs de l’Amicale

Légende photo : Une cinquantaine de marcheurs au départ.
La randonnée mensuelle de l’Amicale avait pour espace la commune de Fleurey-les-Lavoncourt et ses environs, l’occasion pour le responsable, Denis Chevalier, de rappeler que le village de Fleurey s’est d’abord appelé Fleurey-les-Vauconcourt puis Fleurey-les-Morey avant d’être définitivement baptisé Fleurey-les-Lavoncourt en 1837.

« Pour mémoire » poursuit Denis Chevalier « En 1789, Fleurey était un domaine royal. Monsieur le comte de Provence, frère de Louis XVI et Charles X en furent les seigneurs … puis roi sous le nom de Louis XVIII de 1814 à 1815 (11 mois après la défaite de Waterloo) et de 1815 à 1824 après les 100 jours.

Une des 2 cloches de l’église a été inaugurée en 1776 en présence du futur roi Louis XVIII qui en était le parrain. En 1870, on exploitait du minerai à Fleurey

Novembre : L’intérieur de l’église retrouve des couleurs

Bien connue pour son retable en bois entièrement sculpté « ce qui est assez rare » assure Evelyne Joly, passionnée d’histoire, ainsi que « son fabuleux clocher comtois », l’église Saint Valentin de Lavoncourt est désormais classée au patrimoine des bâtiments historiques.

« A la croisée des chemins de l’histoire… » suite à un dégât très localisé des eaux, le conseil municipal a décidé en 2016 de refaire l’intégralité des peintures intérieures, petites chapelles comprises. Le travail a été confié à l’entreprise Martin de Dampierre-sur-Salon. Le coût des travaux a été pris en charge par la commune et, pour une partie de l’église, par l’association paroissiale suite à l’avis favorable de la commission économique. Pour finaliser la rénovation, les bénévoles de l’association ont ciré l’ensemble des boiseries de l’édifice.

L’église arborera donc ses couleurs entièrement rafraîchies pour la messe célébrée ce samedi à 18 h. Elle précédera l’exposition-vente organisée par l’association « Partage du Savoir » samedi et dimanche à la salle polyvalente de la mairie. En outre, un concert de Noël aura lieu à l’église samedi 15 décembre à 18 h 30.

Novembre : Cérémonie commémorative du 11 novembre

Cérémonie commémorative du 11 novembre, place du souvenir, en présence des anciens combattants, des sapeurs-pompiers, des écoliers du pôle éducatif avec la présence, cette fois, de la musicale des 4 rivières... Le public était nombreux malgré la pluie... Merci.

Novembre : AG annuelle de l’Amicale

Salle comble pour l’AG annuelle de l’Amicale, un vrai moment d’échanges et de découvertes, de partage et de convivialité à travers un diaporama "vivant" pour le rapport d’activités. Le mouvement associatif, ici l’Amicale, est vraiment le levier de l’intégration et du lien social, du bien vivre ensemble sur un territoire.

Créée en 1985 à la périphérie de l’école, à l’occasion du premier Aménagement du Temps Scolaire, l’Amicale fédère à ce jour 19 sections culturelles, sportives, technologiques, près de 400 adhérents venant de 80 communes différentes ! Ce sont des milliers d’heures et de temps partagés chaque année à travers la pratique d’activités : Sport scolaire,danse, cours d’anglais, chant, dessin-peinture, histoire des villages, scrabble, tarot et belote, théâtre, dynamic’gym, gym douce, musculation, qi gong, randonnée, step, tennis, zumba, cuisine, oenologie, informatique, photo..

Merci à tous les bénévoles et responsables qui contribuent ainsi à la vie sociale et économique de tout notre secteur rural.

AG 2017 d’autres photos :

Novembre : Bourse aux multi-collections dimanche 3 décembre

Dimanche 3 décembre, la Société Timbrophile Grayloise donne rendez-vous à la salle des congrès à Gray pour la vingtième édition de la bourse multi-collections.

Cette rencontre annuelle accueille curieux et passionnés autour d’un vaste panel de cartes postales, véhicules miniatures, capsules de champagne, timbres et monnaies de l’ancien comme du contemporain l’ensemble sera présenté parmi une exposition de peintures.

Tradition oblige, la carte postale de cette édition 2017, offerte à tous les visiteurs a été reproduite à partir d’une peinture représentant une vue de Gray, réalisée à l’huile par Annick Benoît, peintre amateur, élève de l’école de peinture à l’Amicale de Lavoncourt.

Novembre : Stéphanie Miquel, nouvelle opticienne

Suite au départ de Ninon Hamama vers un autre centre, Stéphanie Miquel assure désormais les permanences « Optique » au pôle gérontologique de lavoncourt. Dans le cadre de la convention entre le CIAS du Val Fleuri et les Opticiens Mutualistes, Stéphanie Miquel, opticienne diplômée de Morez (39) sera présente le vendredi des semaines paires de 14 h à 18 h.

Mère de deux enfants, la nouvelle opticienne dispose de vingt années d’expérience dont dix à la Mutualité. Elle proposera à Lavoncourt les mêmes services qu’au centre de Gray où elle est attachée : vente de lunettes, service après vente, réglage et ajustage, examens de vue et peut même intervenir à domicile. Un vrai symbole de service de proximité proposé par les Opticiens mutualistes pour tous et en particulier pour les personnes qui ont du mal à se déplacer !

Novembre : Syndicat scolaire : Dimitri Doussot succède à Jean Humbert.

Suite à la démission de Jean Humbert en poste depuis 2014, c’est Dimitri Doussot, maire de Vauconcourt-Nervezain, seul candidat, qui a été élu président du syndicat scolaire de Lavoncourt. Dans les mêmes conditions, Jean-Paul Carteret, maire de Lavoncourt et Sébastien Berlin, délégué de la commune de Theuley ont été reconduits sur les postes de vice-présidents.

Créé en 1975 dans le cadre d’un plan d’aménagement rural (PAR), le regroupement pédagogique concentré accueillait les enfants de six communes. C’était l’époque du remembrement, la collectivité est devenue propriétaire du terrain de football et des annexes tandis qu’elle a acquis l’ancienne gendarmerie pour en faire des logements de fonction, à présent loués à des particuliers. Au début des années 2000, l’école a été transformée en pôle éducatif avec accueil péri et post scolaire, accueil de loisirs puis accueil pour la petite enfance sous la forme d’une ludothèque intégrée au contrat enfance jeunesse de la Communauté de communes.

Tout un ensemble pour l’enfance et la jeunesse d’un territoire qui scolarise actuellement les enfants de onze communes.

Octobre : Samedi 28 octobre

Plus de photo du 28 octobre 2017 :

Octobre : Elan grandissant de solidarité

« La première fois c’était en 2004 à la mairie à Fleurey pour les habitants de mon village » rappelle Bertrand Mougin, responsable de la section photos de l’Amicale « ce soir, nous sommes près de 200 à l’Egayoir de Francourt, accueillis par Aurélie, maîtresse des lieux qui a préparé le repas ».

Chasseur à l’origine, il a abandonné le fusil pour l’appareil photo et « cultive » depuis son amour simultané pour la nature et la photo d’animaux dans leur milieu, une passion qu’il fait partager, d’ailleurs avec succès, aux adhérents de la section et à bien d’autres. C’est le cas de cette soirée diaporama annuelle sur fond de solidarité et d’émotion : Pour Annabelle et Bertrand Mougin, il s’agit d’accompagner leur fils Martin qui est autiste. Les bénéfices sont intégralement versés à l’IME de Luxeuil-les-Bains où il est scolarisé. Un choix qui force le respect.

La solidarité fait alors son œuvre dès l’organisation : les membres du club photos, les amis « donnent un coup de main », des municipalités et des associations apportent leur soutien, le public répond présent « pour la bonne cause » mais aussi pour visionner ces photos « venues d’ailleurs », présentées par des photographes professionnels animaliers de renom « devenus amis ». Donnant un sens culturel à la soirée, Jacques Tournel, venu spécialement de Suisse mais surtout bénévolement, évoque les animaux du Bostwana, du Spitzberg … ! Laurent Geslin fait admirer ceux d’Angleterre, d’Espagne, de Moldavie et même du Vatican ! Les membres du club photo de l’Amicale ne sont pas en reste, faisant apprécier leurs progrès sous la houlette de leur animatrice Christelle : Ils présentent un diaporama de photos réalisées durant l’année « dans la nature ».

Des applaudissements nourris ont salué l’engagement de tous donnant « du sens au mot solidarité, de nos jours, ce n’est pas si fréquent ! »

Octobre : Les randonneurs sur les bords de Saône

Une quarantaine de marcheurs de l’Amicale ont pris part à la randonnée d’octobre sur les bords de Saône. Départ sur le parking de Ray-sur-Saône où le responsable de la section, Denis Chevalier, a rappelé le naufrage du bac le 14 mars 1853 : Ce jour-là, pour se rendre à la foire de Vellexon, « 300 personnes attendaient le bac pour traverser la Saône avec leurs animaux. Le bac a coulé entraînant la mort de 16 personnes ».

Cheminement jusqu’à Ferrières-les-Ray où, cette fois, il fut question de la bataille de 1637, un épisode de la guerre de 30 ans. Elle opposait les troupes du roi de France Louis XIII, stationnées à Ray, dirigées par le Duc de Weimar aux troupes des alliés de l’Espagne et de Charles X, dirigées par le général François de Mercy avec 6000 hommes stationnés derrière la Saône (coté Vellexon)…. Des combats qui firent de nombreux morts.

C’est ainsi, sur une douzaine de kilomètres et en toute convivialité, que les marcheurs découvrent et apprennent l’histoire de leur territoire.

Octobre : Samedi 28 octobre

Samedi 28 octobre, les commerçants de notre village proposent ensemble la promotion de produits régionaux et locaux : Petit Casino, Restaurant l’Etape, Boulangerie Paroty .... avec le soutien et les encouragements de Jeanne Ballot, Miss Haute-Saône, qui honorera de sa présence l’évènement.

Des commerçants de proximité auxquels nous tenons et qui se battent avec nous, élus, pour le territoire. Bravo et merci.

Octobre : fleurissement du village

Entre couleurs d’automne et couleurs persistantes dans les massifs et dans les bacs, le fleurissement du village offre un cadre de vie et un environnement agréable en ce début d’automne.

La contribution simultanée des employés communaux et des particuliers contribuent à cette qualité de vie pour l’ensemble des village mais aussi des visiteurs. Merci à tous…

Octobre : Semaine du goût : d’un âge à l’autre

Durant cette semaine, la Communauté de communes a relayé la volonté de l’Agence Régionale de Santé sur son territoire, portant notamment sur le volet nutrition santé : A chaque structure d’initier son projet au gré des possibilités locales. C’est ainsi que Karine Chatonnet, directrice de l’accueil périscolaire et Elodie De Sousa, animatrice au foyer-logement ont proposé ensemble une action intergénérationnelle aux enfants et aux résidents.

Durant la matinée, ils ont d’ailleurs mis à contribution Alice Bigand, cuisinière au foyer-logement : reconnaître les légumes et faire de la soupe tout en apprenant à reconnaître le goût de chacun. Ils ont ensuite partagé cette soupe au sein de l’établissement.

L’après-midi, ensemble jeunes et anciens, volontaires, ont découvert la fabrique de fromage et visiter la fromagerie de Lavigney. Une belle journée appréciée de tous.

Octobre : Semaine bleue :

Comme chaque année les aînés des communes du Syndicat du Val Fleuri ont été conviés par le Centre Intercommunal d’Action Sociale. Un grand moment de convivialité, de souvenirs retrouvés entre anciens du bassin de vie. Au programme de cette journée de solidarité avec eux : repas offert et spectacle. Cette fois Virginie et Dominique Zinderstein de la Compagnie "Le vent en poupe". Auteurs, compositeurs et chanteurs, les deux artistes vivent "leurs mots" sur scène à la satisfaction d’un public au diapason de leur production.

Septembre : Des diplômes pour les apprentis nageurs

Durant l’été, en partenariat avec le Comité Régional de natation, le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri proposait à tous les enfants du secteur « d’apprendre à nager », ceci au profit des zones rurales, dans le cadre du dispositif initié par l’état avec le soutien de sa marraine, Malia Metella, ancienne championne olympique.

« L’essentiel est de donner la possibilité aux enfants d’assurer leur sécurité dans l’eau ! » confirment ensemble Jean-Paul Carteret, Président du CIAS, et Daniel Planche, Président du Comité Régional au moment de remettre les diplômes à chacun des enfants ayant participé à l’un ou l’autre des modules d’apprentissage en juillet ou août, en présence de Jérôme Schnoebelen, Inspecteur de la Jeunesse et des Sports et des parents.

Ces modules de dix séances animées par Cédric, maître-nageur pour le Comité Régional se sont déroulées à la piscine de Renaucourt, mise à disposition gratuitement par la municipalité « dans l’intérêt des enfants » assure le maire Alain Nicot, ce qui a permis de proposer gratuitement les cours ainsi ouverts au plus grand nombre.

Réduire les inégalités

En soutenant cette fois « les zones rurales », le plan vise à réduire le déficit du savoir nager et permettre à tous dès le plus jeune âge de s’approprier le milieu aquatique tout en accédant à une pratique sportive inhabituelle. Il vise aussi à faire découvrir les plaisirs de l’eau et de la natation.

Chaque enfant participant a reçu un diplôme correspondant au niveau de capacité acquis durant le stage, une satisfaction partagée mais aussi un souhait « que les cours puissent reprendre en 2018 pour s’améliorer encore ».

Septembre : Une fillette gravement blessée

Agée de 6 ans, la fillette participait au déménagement de sa famille et s’installait à Lavoncourt ce week-end. Contournant le véhicule de déménagement stationné de l’autre côté de la route par rapport à son nouveau domicile, elle a ensuite commencé de traverser la route …Hélas, peu avant 17 h, l’automobiliste, un homme de de 45 ans, n’a rien pu faire pour l’éviter.

Souffrante, polytraumatisée, la fillette a été transportée à l’hôpital de Besançon par les sapeurs-pompiers de Lavoncourt, rapidement sur place, et le SMUR de Gray puis de Besançon. Les gendarmes de Dampierre-sur-Salon étaient sur place pour le constat et les vérifications d’usage.

Septembre : L’histoire en marchant

La section « rando » de l’Amicale a repris ses sorties mensuelles pour la saison et même si certains marcheurs étaient encore en vacances, une quarantaine a pris part au rendez-vous de septembre donné par le responsable, Denis Chevalier.

L’itinéraire du jour – une dizaine de kilomètres - empruntait d’abord le tunnel couvert de Savoyeux, long de 543 mètres, construit au XIXème siècle… des travaux qui ont duré 54 ans et causé la vie à de nombreux ouvriers. Il conduisait ensuite à Autet avant la traversée de la forêt et de rejoindre la voie romaine qui rallie Langres à Besançon sur 107 km.

Fidèle à ses habitudes, Denis Chevalier raconte « l’histoire locale », en l’occurrence cette fois « la villa gallo-romaine, construite au 1er siècle après Jésus-Christ. Elle a été découverte en 1838 par un Monsieur Thomas, piqueur des chemins vicinaux. Des mosaïques, faites avec des rosaces et losanges existaient, la plus grande avait plus de 10m de long. Les pierres de ces mosaïques venaient de Fouvent la Ville ( pour rouges et oranges), de Fedry (pour les blanches), de Morey (pour les noires). Des pièces de monnaie et des débris de vase auraient été découverts dans cette villa ».

Un moment convivial où effort sportif se conjugue avec histoire et patrimoine locaux.

Septembre : Un chèque de 1000 € remis à la coopérative scolaire

Elles n’ont pas de travail mais ont beaucoup de cœur et de générosité à partager, elles ont même créer une association « Seconde vie entre amis » : Valérie Billotet, présidente, Adeline Baudouin, trésorière et sa maman Valérie, membre.

Avec beaucoup d’émotions, les trois dames qui résident à Dampierre-sur-Salon racontent « On n’a pas de travail, on se demandait ce qu’on pouvait faire pour être utiles. Trop de charges en créant une entreprise alors, nous avons décidé de créer une association ». Voilà pour le support juridique et pour le sens de la démarche qui force le respect « nos petits-enfants sont scolarisés, on ne voulait pas que la vie soit trop difficile pour eux comme elle l’a été pour nous. Et puis, il se perd tellement de choses, il y a beaucoup de gaspillage ».

Alors l’objectif de l’association qui s’est d’ailleurs doté de locaux dans d’anciens bâtiments, rue des Charmottes à Dampierre-sur-Salon, « c’est de récupérer tout ce qui peut faire encore fonctionner une maison (appareils ménagers, ustensiles divers…) que nous revendons à toute personne intéressée ». Le produits des dons est ensuite remis aux enfants des écoles de la CC4R par le biais de leur coopérative scolaire. C’est ainsi qu’un chèque de 1000 € a été remis à Corinne Briot, directrice du pôle éducatif de Lavoncourt.

L’occasion pour la présidente de préciser que les dons sont toujours possibles et que les locaux sont ouverts tous les après-midis de 14 h à 19 h « y compris le dimanche après le 5 novembre et le samedi de 9 h à 12 h. A bon entendeur…

Septembre : Journée du patrimoine

Hier, à l’abbaye de Neuvelle-les-la-Charité, véritable joyau architectural local …A l’étage, sous la superbe charpente du bâtiment - quel joli cadre ! - les expositions simultanées des sections peintures et photos de notre Amicale. Beaucoup de sensibilité, de talents, de beauté... Bravo les artistes. Merci les bénévoles et responsables pour cette belle "vitrine" de l’association.

Journée du patrimoine à l’abbaye de Neuvelle-les-la-Charité

Septembre : Les arts du cirque à l’accueil du mercredi.

Le pôle éducatif de Lavoncourt est passé en mode « quatre jours » depuis la rentrée suite aux votes majoritaires et simultanés tant au Conseil d’Ecole que du Syndicat Scolaire.

Que faire alors des enfants le mercredi matin ? D’autant plus que la décision a été prise tout au début des vacances d’été. Le Syndicat scolaire a installé un mode de garde à la matinée ou à la journée selon les besoins des familles avec, dans ce cas, repas tiré du sac ou restauration au foyer-logement. Mais « pas seulement mode de garde, des activités éducatives, ludiques et structurées, au cours de la matinée. Elles peuvent intéresser tous les enfants de même que celles partagées avec les résidents du foyer-logement l’après-midi. Nous fêterons les anniversaires, jouerons ensemble. C’est mieux que la télé ou l’oisiveté ! » commente Karine Chatonnet, directrice de l’accueil périscolaire.

Durant cette période, les enfants découvrent les arts du cirque avec les artistes de Cirqu’Evasion de Scey-sur-Saône : jonglage, équilibre, assiettes chinoises… « Les enfants adorent ! ».

Durant la semaine du goût, « les enfants seront cuistots », prépareront des dégustations qu’ils partageront ensuite. Au programme également, la visite de la coopérative laitière de Lavigney.

Pour tout renseignement, contacter la directrice Karine Chatonnet 03 84 92 05 73.

Septembre : Insolite : des marronniers en fleurs

La nature est bien déboussolée ! Sur les marronniers se côtoient les feuilles qui sèchent progressivement depuis le mois de juillet tandis que des bourgeons apparaissent comme au printemps et même des fleurs qui ornent ces arbres dans le parc des roses et d’autres endroits du village.

Septembre : Pétanque de fête

Tradition depuis une quinzaine d’années, un concours de pétanque est organisé à l’occasion de la fête patronale. Une vingtaine de doublettes y ont participé cette année dans une ambiance de fête, tout près de la gaieté partagée autour des autos-tamponneuses et des manèges…. Ce qui n’a pas empêché des rencontres d’un bon niveau, toujours dans une ambiance amicale. Maître du jeu, Marcel Cavatz, a mené de main de maître le déroulement du concours, 4rencontres pour chaque doublettes

Et comme il fallait des gagnants, tous s’appelaient par leur prénom, ce furent Adrien et Virginie devant Romain et Roger. Rendez-vous déjà pris pour l’édition 2018.

Septembre : Sur l’air d’ « un ami »

Selon la volonté du Ministère, les écoliers du pôle éducatif de Lavoncourt ont fait leur rentrée en chantant, une chanson « un ami » puisée dans le répertoire « lesenfantastiques » dont l’objectif est de « retrouver le plaisir de chanter, comme une activité fédératrice qui crée, avec le fil des voix, le lien indispensable pour vivre ensemble en harmonie ».

Un seul changement cette année au pôle éducatif … le retour acté début juillet à la semaine de quatre jours : les horaires classiques sont ainsi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Un accueil et des activités extrascolaires seront proposés aux familles le mercredi par le syndicat scolaire. Contact 03 84 92 05 73.

Les effectifs, à peine inférieurs à ceux constatés l’année précédente, permettent une scolatité dans de bonnes conditions : 28 en classe maternelle avec Damienne Staiger, 23 CP et CE1 dans la classe d’Isabelle Baudu, 20 CE2 et CM1 dans celle de Sandrine Chabod, 21 CM1 et CM2 accueillis par la directrice Corinne Briot dont la décharge de direction sera assurée par Adeline Quet.

Août : « L’Etape », un restaurant aux couleurs locales…

…Et historique ! En effet l’établissement autrefois était un relais de diligences puis de poste. Le premier maître de poste, Claude Clerc, a reçu son brevet signé de Louis XVI. Ce fut ensuite tout une suite de la famille Clerc qui lui a succédé à ce poste (Quatre générations). Henri, son fils, y a reçu les empereurs. Napoléon lui-même ayant changé de cheval à cet endroit avant de déjeuner ensuite à Port-sur-Saône.

Le relais poste est ensuite devenu auberge tenu entre autres par des locaux, la famille Franchequin puis François et Andrée Cézard. Actuellement ce bâtiment chargé d’histoire est propriété d’Henri et Bernadette Pillot. Le restaurant « l’Etape » est géré par Yves et Sandrine Courbet. Originaire du Doubs, le couple s’est installé à Lavoncourt en 1994. Depuis, c’est une salle de restauration qui a été construite, une terrasse aménagée et l’ensemble restructuré et accueillant. Une étape symbolique pour les cavaliers du secteur qui y font régulièrement halte et pour de nombreux visiteurs ou passants.

Au passage, le restaurant a le label « produits régionaux » accordé par le comité régional de produits régionaux (CPPR), ce qui signifie que 30% au moins des produits proposés sur la carte sont locaux et régionaux.

Comme cette recette Magret de canard aux griottines de Fougerolles :

Pour 4 personnes

2 magrets de canard 100 grs de griottines de Fougerolles 2 cuil. a soupe de miel 20 grs de fond brun 15 grs de beurre Sel poivre . Incisez les magrets en quadrillage coté peau

Dans une poêle bien chaude, posez vos magrets coté peau 4 min

Retournez les, puis 2 min coté chair. Les débarrasser sur plaque puis 6 min au four 150 degré .Les sortir, les emballer dans de l’aluminium et les réserver 5 min.

Dégraisser la poêle ;ajouter le miel et le jus des griottnes ,réduire

Ajouter le fond brun et le beurre bien froid en petits morceaux hors du feu , remuer puis les griottines servir aussitôt .

Août : La fête patronale a pris des couleurs cette année au village.

Avec la présence des forains (auto-tamponneuses et manège enfantin) et un programme "à la carte" : Randonnée, marché artisanal, soirée karaoké le samedi...vide-grenier et concours de pétanque le dimanche.

C’était la fête pour tous. Surtout des bons moments partagés lien social et vivre ensemble ... les richesses de nos territoires et de nos communes.

Plus de photos :

Août : Accueil du mercredi

Karine Chatonnet, la nouvelle directrice de l’accueil périscolaire Avec le retour décidé de la semaine de quatre jours dès la rentrée au pôle éducatif, la matinée du mercredi se trouve "libérée".

Le syndicat scolaire organisera cependant un accueil "pour les parents qui ont besoin de cet accueil mais aussi pour ceux qui pourraient être intéressés par les activités mises en place".

Pour construire avec eux la programmation, les coûts, les horaires... les parents concernés du secteur sont invités à une réunion ce jeudi 31 août à 18h30 à la salle polyvalente du pôle éducatif. L’occasion aussi de faire connaissance avec Karine Chatonnet, la nouvelle directrice de l’accueil périscolaire.

Août : La statue de le vierge a retrouvé sa place

Depuis 1945, la vierge trône à la sortie du village en direction de Gray. Restaurée, la statue a retrouvé sa place.

La statue est le "fait de l’histoire du village" rappelle le maire Jean-Paul Carteret. Offerte par Léopold Estienney, alors patron de la scierie durant la guerre "parce que le village avait été relativement épargné et que lui-même avati échappé à la mort. Prisonnier des allemands, il venait d’être libéré tandis que deux de ses ouvriers, dont on rappelle les noms chaque année au monument,, avaient "été fusillés" : Georges Bozzolo et Gilbert Gullaud.

Clin d’oeil à l’histoire voilà une quinzaine d’années, ce sont des jeunes de chantiers internationaux de "solidarité jeunesse internationale" qui ont remonter le socle, celui d’origine s’affaissant tandis que la statue avait été repeinte une première fois.

Cette année, le conseil municipal a décidé de restaurer ou nettoyer l’ensemble des éléments du patrimoine de la commune dont... la statue de la vierge. L’ouvrage a été confié à la jeune entreprise FC2Métal, installée récemment à Theuley par Damien Furtin et Nicolas Chapaux, présents au moment où l’abbé Jarand et le maire ont dévoilé ensemble la statue en présence des habitants du village.

L’initiative a reçu le soutien d’Herbert et Thérèse Schimetscheck, la fille de Léopold Estienney.

Août : Lavoncourt

Lavoncourt, village fleuri, prêt pour accueillir le public et les visiteurs à l’occasion de la fête patronale et de la fête foraine ce week-end... Merci aux employés communaux et aux particuliers qui contribuent à cette qualité de l’accueil mais aussi du cadre de vie de nos concitoyens.

Samedi à partir de 18 h marché artisanal et soirée karaoké ... dimanche vide-grenier (plus de 250 m d’expositions), concours de pétanque en doublettes.

Août : Un nouveau commerce hebdomadaire

En plus des commerces locaux – boulangerie pâtisserie et supérette Casino – chaque vendredi matin, les clients retrouvent leur boucher « Stéphane Robert ». A titre expérimental, à partir de ce vendredi 18 août matin, juste à côté du magasin « Petit Casino », ils découvriront un espace vêtements « chez Christiane » et auront le choix de vêtements enfants et dames.

Un plus pour le commerce de proximité…

Août : Une belle page d’histoire se tourne

Construite par les frères Clerc, négociants en grains et vins, descendants de maitres de postes et aubergistes, dont le premier, Claude Clerc, reçut son brevet signé de la main de Louis XVI, la maison du Docteur Robert, au centre de Lavoncourt, est en vente. Le bâtiment, presque bicentenaire, abritait la même famille depuis six générations, actuellement Philippe Paris, petit-fils de Maurice Robert qui fut médecin jusqu’en 1948.

Les plus anciens du village et du secteur rappellent que « le docteur Robert les a mis au monde dans son cabinet … et même à domicile. C’était ainsi après la guerre ! » Le médecin a soigné bien des habitants « à la ronde ». Dans la famille, ses frères étaient également médecins, le dernier « Jacques Robert a d’ailleurs terminé médecin-colonel des sapeurs-pompiers de Paris ».

Vide-maison ce week-end

Mais voilà, « c’est ainsi, hélas, nous devons parler souvenir » raconte, nostalgique, Philippe Paris qui fête son 75ème anniversaire cette semaine et qui a exercé en Région parisienne où il réside avec sa famille. Pour lui « Lavoncourt « restera l’enfance merveilleuse durant les vacances d’été et depuis quelques week-end. J’y reviens avec plaisir. J’adore la Région. La Franche-Comté a une histoire riche ! ». Historien, l’homme sait de quoi il parle ! Ce week-end, simultanément au vide-grenier qui se déroule à Lavoncourt, il ouvrira sa maison pour vendre ce qu’il y reste avant de se séparer du bien familial. « Ca me fend le cœur » conclut-il sur fond de mélancolie.

Août : Cambriolage du Petit Casino

Les faits se sont passés dans la nuit, à 3 h 30 du matin.

Les voisins ont été alertés par le bruit, et pour cause, les cambrioleurs ont attaché la porte d’entrée métallique et l’ont arrachée de ses gonds.

Avertis aussitôt, désabusés, les gérants, Christine et Vincent Ingelaere, n’ont pu que constater les dégâts et les rayons vidés, essentiellement des alcools et des vins.

La gendarmerie de Dampierre-sur-Salon procède à l’enquête.

Août : Le Football Club Noidanais en stage

Local de l’étape de par ses racines familiales, Jean-Pierre Goussard fait partie des dirigeants du club de Noidans-les-Vesoul. "Facile pour lui" d’organiser le stage de reprise du club "ici, je connais tout le monde !" sourit-il. Pour le camping "c’est à Renaucourt, sur la base de loisirs", pour la partie plus sportive "c’est sur le terrain de Lavoncourt, mon premier club" rappelle-t-il. Un stade verdoyant au possible mis à la disposition par le club local de l’Entente Combeaufontaine-Lavoncourt. Luc Troncin lui-même ayant tondu le terrain pour le stage.

33 joueurs et dirigeants, des bénévoles, sont arrivés samedi matin au camping. Installation puis footing sur le chemin du tacot. Détente l’après-midi avant de se rendre au stade Jules Rimet à Lavoncourt pour une séance d’entrainement.

L’occasion pour le président Jean-Yves Falchier et le coach Yoann Banelli, revenu au club après son aventure corse de rappeler le sens de ce stage : vivre ensemble, apprendre à se connaître, faciliter la solidarité entre les joueurs des 3 équipes du club, l"équipe fanion évoluant en LR2...des objectifs auxquels la soirée plutôt festive contribue. Un ancien du club, Marc Lemercier a prêté du matériel pour le campement tandis qu’un autre dirigeant, Romuald Moins, prêtait main forte à la logistique.

"Au programme dimanche matin", réveil musculaire ! puis nouvelle séance d’entrainement au stade avec matches. L’après-midi sera plutôt "de détente" après le barbecue de clôture.

Nul doute que ces stages, temps fort pour accueillir les nouveaux joueurs, préparent au mieux la saison "en tout cas créent les liens nécessaires et qui donnent du sens à une équipe". Du bonheur pour les joueurs...

Août : Les footballeurs reprennent à la … pétanque !

Finies les vacances des footballeurs de l’Entente Combeaufontaine-Lavoncourt ! Comme les années précédentes, c’est à l’étang de Renaucourt qu’ils ont rendez-vous pour un moment convivial et de détente « histoire de passer la journée ensemble et en famille » souhaite Vianney Allard, le président et son comité. Alors, c’est sûr, les dirigeants étaient là « y compris des anciens comme Michel Larue venus partager ce moment »…quant aux joueurs ! « Tous ne comprennent pas que c’est important ! »

Prétexte à cette journée dans un cadre plutôt bucolique : un concours de pétanque qui débute dès le matin, pique-nique et repas prévus à midi. « Pas mal, non ? ».

D’ailleurs, une trentaine de doublettes se sont engagées dans le concours « ce qui a valu des rencontres acharnées toute la journée »

Août : Pour la sécurité des enfants

Les sapeurs-pompiers du centre de secours de Lavoncourt ont consacré une partie de leur manoeuvre mensuelle aux abords de l’aire de jeux implantée dans le parc des roses. Pour eux « Il s’agit de prévoir toute éventualité, le risque existe », l’espace est en effet très fréquenté en période estivale.

L’occasion pour le maire, Jean-Paul Carteret, de rappeler que l’aire de jeux est réservée aux enfants de moins de 10 ans qui, de plus « doivent être accompagnés ».

Août : Test de natation réussi

Dans le cadre de l’action sociale qu’il mène, en partenariat avec le Comité Régional de Natation, le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri organise cet été des séances d’apprentissage de la natation dans le cadre du dispositif « J’apprends à nager » parrainé par la nageuse Malia Metella, médaillée olympique (ER du 18 juillet). La municipalité de Renaucourt mettant à disposition sa piscine, les séances encadrées par Cédric, maître-nageur, sont gratuites : des modules de 10 séances auxquels participent une soixantaine d’enfants du pôle éducatif.

A l’issue de chacun des modules, articulés en fonction des vacances de chacun, des tests sont réalisés en présence des parents, ravis de l’initiative et surtout de voir « les progrès réalisés par leurs enfants » : aisance aquatique, propulsion, maîtrise de l’eau…

Juillet : Des vacances bien occupées

Il y a ceux qui ont la chance de partir en vacances et ceux qui ne peuvent pas mais trouvent, dans ce cas, loisirs à rompre l’oisiveté et profiter de vacances autrement avec des temps ludiques organisés « près de chez eux ». La rétrospective photos proposée à l’occasion du moment de clôture des quatre semaines était le reflet des ces activités multiples et variées vécues depuis quatre semaines.

"A la carte", matinée et/ou après-midi, le centre offre à tous les enfants intéressés du secteur une palette d’activités sur des thèmes différents comme le far West, les parcours d’aventure, les jeux télévisés, Koh Lanta... Il a permis des découvertes de sites aménagés pour la pratique d’activités comme le stage poney, la piscine et la natation ou un mini-camp au lac de la Liez... ce qui inclut aussi l’apprentissage du "vivre ensemble" rappelle la directrice Karine Chatonnet.

Un mini-camp prisé qui afficha complet dès la première semaine tout comme le stage poney. En tout, une trentaine d’enfants ont ainsi fréquenté le centre une ou plusieurs semaines encadrés par Karine Chatonnet, Jennifer Michelin, Romain Guinet, Adrien Gony, Elodie De Sousa, Murielle Scherrer. Pour faciliter l’accès, le syndicat scolaire a organisé un ramassage avec l’aide et le soutien de la CC4R et de la CAF. Il dessert chacune des communes de résidence des enfants.

Juillet : Fête nationale ce jeudi 13 juillet à Lavoncourt :

apéritif concert avec "La Musicale des 4 Rivières". Apéritif préparé par les conseillers municipaux et leurs conjoints. Puis repas pizzas ... Belle soirée conviviale dans le parc des Roses.

13 juillet 2017 (photos) :

Juillet : Accueil périscolaire : Karine Chatonnet, nouvelle directrice

Suite au départ de Frédérique Tournoux à la Communauté e Communes, le Syndicat scolaire a recruté Karine Chatonnet. Le nouvelle directrice de l’accueil périscolaire qui termine son BAFD a pris ses fonctions en juin et assure sa nouvelle fonction en responsabilité durant ce mois de juillet à l’accueil de loisirs.

« Après l’animation dans l’équipe péri-éducative de la FOL 70 à Navenne, j’ai eu envie de diriger une équipe et surtout de monter des projets » assure Karine Chatonnet, qui prendra également en charge la petite enfance et la ludothèque. Une reconversion en fait puisque la nouvelle directrice était secrétaire comptable dans une entreprise. A la recherche de travail, elle s’est lancée dans l’encadrement des enfants et l’animation...

Nous lui souhaitons pleine réussite.

Juillet : Action sociale : Les enfants apprennent à nager.

« Chaque enfant qui entre en 6ème doit savoir lire, écrire, compter … et nager ! », c’est l’objectif du plan ministériel « Citoyens du Sport » et du dispositif « j’apprends à nager, en priorité dans les quartiers prioritaires et les zones rurales », un dispositif dont Malia Metella, médaillée olympique, ancienne d’Europe, est la marraine.

Dans ce cadre, le Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) du Val Fleuri a passé convention avec le Comité Régional de Natation pour permettre aux enfants résidant sur son territoire et qui ne savent pas nager d’évoluer dans l’eau en toute sécurité, de s’approprier le milieu aquatique, de le maîtriser. Pour ce projet, subventionné par l’état, la municipalité de Renaucourt a mis à disposition sa piscine « ce qui nous a permis d’offrir gratuitement les cours aux enfants intéressés », apprécient ensemble Jean-Paul Carteret, président du CIAS et l’ensemble des familles concernées.

Concrètement, près d’une soixantaine d’enfants sont inscrits à l’un des modules mis en place avec le Comité Régional : 10 séances d’une heure sur deux semaines consécutives durant l’été. Elles sont animées par Cédric, maître-nageur et cadre du comité. Dès les premières séances, les enfants ont montré leur satisfaction et leur enthousiasme à apprendre « la culture de l’eau ». Une démarche qui peut aussi prévenir les noyades !

Juillet : « Peines de mort et exécutions en Haute-Saône »

Responsable de la section « Histoire des villages » à l’Amicale, Evelyne Joly n’en finit pas de faire des recherches, de découvrir « des mystères ». De quoi écrire un livre qui vient de sortir « Peines de mort et exécutions en Haute-Saône 1629-1969 ». Le livre est en vente dans les librairies et grandes surfaces.

Rencontre avec l’auteur :

Comment vous est venue cette idée ?

Lors de mes recherches pour « crimes et délits en Haute-Saône » j’ai découvert que certaines exécutions de Haut-Saônois avaient eu lieu non pas à Vesoul mais à Gray, à Lure, à Paris et même dans d’autres départements. Aucun recensement n’avait été fait, j’ai même retrouvé des guillotinés à Paris durant la Révolution.

Pourquoi un tel sujet, les crimes, les exécutions ?

La vie au XIXe siècle me passionne et si j’ai beaucoup travaillé sur l’histoire des villages, j’y ai rencontré des querelles, des méfaits, des crimes et tout naturellement j’ai consulté les procès-verbaux de gendarmerie et les comptes rendus des procès en correctionnel et aux assises.

J’ai découvert des affaires passionnantes, certaines terrifiantes, d’autres amusantes mais également l’injustice de la justice. Et puis 150 ou 200 ans après j’ai voulu enquêter sur ce qu’étaient devenus les protagonistes de ces affaires. Emprisonné ? Innocenté ? Envoyé au bagne ? Exécuté ? Gracié ? …

Certains ont-ils été graciés à la dernière minute ?

Oui la grâce présidentielle était systématique avec certains Présidents, 28 haut-saônois en ont bénéficié.

Des condamnés se sont suicidés dans leur cellule, d’autres ont été graciés et envoyés au bagne, quelques-uns ont quand même été guillotinés au bagne plus tard. Une douzaine et toutes n’étaient pas coupables. Une cinquantaine de Haut-Saônois ont été guillotinés durant la Révolution.

Juillet : Rideau sur la saison de la danse

C’est par un spectacle donné à la salle des fêtes de Renaucourt que les petites danseuses de la section « danse » de l’Amicale que s’est achevée la saison. Résultat du travail réalisé avec leur professeur, Caroline Thevenet, leur prestation a procuré un réel plaisir aux parents, papys et mamies, venus les encourager. Leur enthousiasme et leur envie de bien faire était réel, soulevant des applaudissements nourris à chacune des chorégraphies.

Costumées à souhait, les petites danseuses affichaient une légitime fierté partagée avec le public qui a poursuivi le moment festif autour du verre de l’amitié organisé par la responsable de la section Stéphanie Aubert, avec l’aide des parents. Pause pour Caroline Thevenet à la rentrée, les séances hebdomadaires reprendront dès septembre, animée par Patricia Sarron.
Contact : Stéphanie Aubert 06 78 04 64 63.

Juillet : Un dépôt gaz à la supérette Casino

Les plus anciens se rappellent qu’ils allaient chercher leur bouteille de gaz « chez Caulard », puis d’autres ensuite au garage Bouveret « qui a pris la suite du dépôt gaz » voilà une quarantaine d’années.

A présent, c’est à la supérette Casino que les clients peuvent se ravitailler en gaz - toutes marques : Primagaz, antargaz, butagaz… Les gérants, Christine et Vincent Ingelaere, développent ainsi l’offre de services de proximité et de commerces dans leur magasin. Rappelons que la supérette est ouverte chaque jour du mardi au samedi de 7 h 30 à 19 h, dimanche et jours fériés de 8 h 30 à 12 h 30.
Contact : 06 71 28 66 90.

Juillet : Une marche gourmande pour terminer la saison

La section randonnée de l’Amicale a bouclé sa saison en participant à la marche gourmande organisée à Dampierre-sur-Salon. « Accueil très sympathique et agréable marche » commente Denis Chevalier le responsable du groupe. En tout cas, les marcheurs sont rentrés satisfaits !

A raison d’une randonnée par mois, le groupe se retrouve ainsi le plus souvent le samedi après-midi … rendez-vous est déjà pris pour la première sortie de la saison 2017-2018, samedi 27 août, jour de la fête patronale au village.
Contact : Denis Chevalier 03 84 77 04 79 ou 06 52 87 05 11.

Juillet : Les écoliers aiment le vélo

Au programme cette année des CM1 et CM2, classe de la directrice Corinne Briot : le cyclotourisme alliant connaissance de la bicyclette, maniabilité et sécurité routière mais aussi connaissance de l’environnement et vie de groupe.

Après le tour cycliste avec l’USEP, les écoliers ont bravé la chaleur, encadrés aussi par de nombreux parents ou papys et pris la direction de Champlitte via Renaucourt, Francourt, Fouvent, Larret et un premier goûter à l’étang des Marnières, Pierrecourt.

Un jeu de piste l’après-midi a permis de découvrir l’histoire et le patrimoine chanitois puis le groupe s’est installé au centre tandis que des jeux de société ont occupé le temps en attendant la soirée crêpes réalisées sur place par les parents accompagnateurs.

Le lendemain, ce fut la découverte du Musée des Arts et techniques : du grain au pain, la fabrication de la farine et du pain, d’autrefois à aujourd’hui, une visite qui s’est terminée par la dégustation de différents pains.

Après le repas pris à la cantine du collège, les cyclistes ont pris le chemin du retour par Pierrecourt, Larret, Roche et Volon.

Deux journées riches d’enseignements en attendant les vacances … L’expérience rappelle la vie quotidienne avec notamment le respect des règles et des autres.

Juin : Les écoliers sont allés à Paris

Belle aventure ce voyage scolaire, fatigant certes, mais « très enrichissant »… Respectant les consignes « à la lettre », encadrés par les enseignantes et des parents, les écoliers du cycle 3 – CE2 et CM – ont découvert la capitale. Déplacement en bus et départ dès 6 h du matin.

Juste pour le pique-nique, déjà de quoi « en prendre plein les yeux » : c’était au champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel… puis croisière sur la Seine ! cette fois la possibilité offerte de découvrir « et d’admirer » le musée d’Orsay, Notre-Dame de Paris, les différents ponts, l’Assemblée Nationale, la Mairie de Paris ... Enfin un passage par le Muséum d’histoire naturelle et la grande galerie de l’évolution…

Comment peut-on rêver mieux ? Les frais ont été pris en charge par la Coopérative scolaire et l’association des parents d’élèves, le reste à charge des familles. Une belle clôture pour l’année scolaire.

Juin : Repas à domicile : Liaison chaude 7 jours sur 7

Gestionnaire du Foyer-Logement, le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri a fait aussi le choix, voilà une vingtaine d’années, de contribuer au maintien à domicile des personnes âgées notamment avec le portage de repas chauds en partenariat avec la FASSAD devenue ELIAD. Force est de constater en effet que la dénutrition ou le manque d’envie de « se faire à manger » est récurrent pour cette strate d’âge.

« Chacun son métier » assure Jean-Paul Carteret, président du CIAS. C’est ainsi que les cuisinières de l’établissement préparent les repas portés dans des cantines isothermes et que, dans le cadre d’une convention, les livreuses d’ELIAD mènent les repas au domicile des personnes demandeuses. « Du lien social aussi car les dames sont à leur écoute à chacune des livraisons » précise Blandine Cartier, chef des services d’intervention centralisés à ELIAD. Un service possible 7 jours sur 7.

Déduction fiscale

Une réunion a permis de mesurer le rôle essentiel des livreuses qui sont aussi des aides à domicile, « interface » entre les personnes qui reçoivent les plateaux et les cuisinières Marie-Thérèse Flament et Alice Bigand. Les remarques, les attentes quant aux contenus, aux menus, à la cuisson … sont ainsi expliquées, ce qui doit permettre d’améliorer régulièrement le service attendu « tout en satisfaisant les clients ». Ce fut l’occasion pour Blandine Cartier de rappeler que les usagers de ce service peuvent bénéficier d’une prise en charge de leur caisse de retraite et/ou de l’aide du Conseil Départemental via l’APA mais aussi que le service fait partie de ceux qui sont déductibles fiscalement.
Contact : Blandine Cartier 03 84 75 14 39.

Juin : Belle aventure ce voyage scolaire, fatigant certes, mais « très enrichissant »…

Respectant les consignes « à la lettre », encadrés par les enseignantes et des parents, les écoliers du cycle 3 – CE2 et CM – ont découvert la capitale. Déplacement en bus et départ dès 6 h du matin.

Juste pour le pique-nique, déjà de quoi « en prendre plein les yeux » : c’était au champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel… puis croisière sur la Seine ! cette fois la possibilité offerte de découvrir « et d’admirer » le musée d’Orsay, Notre-Dame de Paris, les différents ponts, l’Assemblée Nationale, la Mairie de Paris ... Enfin un passage par le Muséum d’histoire naturelle et la grande galerie de l’évolution…

Comment peut-on rêver mieux ? Les frais ont été pris en charge par la Coopérative scolaire et l’association des parents d’élèves, le reste à charge des familles. Une belle clôture pour l’année scolaire.

Juin : Belle édition de la fête de l’Amicale

Fidèle à sa tradition, la fête de l’Amicale clôturait partiellement la saison avec notamment l’exposition des photos et des peintures réalisées par les adhérents des deux sections. Imagination et création ont forcé admiration et respect des visiteurs et comme l’ont souligné tour à tour, Jean-Paul Carteret, président de l’association, Bertrand Mougin et Gérard Benoît, les deux responsables « nous progressons en quantité mais aussi en qualité »…Nous le devons à nos animateurs, Christelle Tribillon et Frédéric Fouilloux mais aussi aux élèves » !

Pas un hasard les applaudissements nourris ensuite, à l’issue du concert donné par le groupe « La clé des chants » animé par la talentueuse Amandine Bigard qui apporte « rigueur et expérience » tout en faisant profiter le groupe de sa belle voix. La démonstration de la section danse a également impressionné en attendant le spectacle qu’elle donnera ce jeudi à 18 h 30 à la salle des fêtes de Renaucourt.

Conclusion de cette belle journée, le spectacle de cirque donné par Cirqu’évasion en nocturne et en plein air a régalé le public venu nombreux encourager et applaudir les artistes. Des numéros pour tous les gôuts, pour les petits et pour les grands, mais tous ont fait l’unanimité : clown, jongleur, équilibriste, trapéziste. « On en a pris plein la vue ! ».

Juin : Louis Charles vainqueur de la course du tacot

Plus d’une centaine de coureurs étaient au départ, cette année, de la traditionnelle course du tacot : 12, 4 km sur un nouveau parcours empruntant davantage de chemins surtout forestiers… et apprécié des coureurs. Une trentaine sur les courses jeunes…

On attendait les favoris Guillaume Maldonado (AS Poissy) ou Benoît Mal (Groupe Athlétique Haut-Saônois), c’est finalement le « presque » local Louis Charles qui s’est imposé en 44 mn et 15 s. Petit clin d’œil à ses grands-parents Lavoncourtois, Miquette et Vincent Baraghini. Second Guillaume Maldonado et troisième Benoît Mal… La première dame est Patricia Servaux en 54 mn et 44 s.

Plusieurs pompiers du Centre de secours de Lavoncourt ont participé, la palme revenant à Bryan Depoulain en 53 mn 9 s.

Le doyen de la course est également Lavoncourtois : Henri Ceyzeriat, Vétéran 4, 73ème en 1 h 9 mn 57 s. Toutes nos félicitations.

Course du Tacot

Juin : Résultats course du tacot

PDF - 894.6 ko
TACOT 2017 PAR CAT

Juin : Un spectacle de cirque en nocturne

La traditionnelle fête de fin de saison de l’amicale, chaque fois le troisième week-end de juin en raison de la course du tacot inscrite au calendrier départemental, aura donc lieu les 17 et 18 juin. Elections législatives obligent, la partie la plus festive se déroulera le samedi, avec en ouverture, le vernissage des expositions « peinture et photo » à 11 h sous le chapiteau installé pour l’occasion à proximité du stade, exposition visible ensuite toute la journée.

La section danse fera une démonstration à 18 h 30 tandis que le groupe « La clé des chants » de l’association, conduit par Amandine, chantera à l’heure de l’apéritif et qu’Amandine elle-même interprètera des chants de son répertoire durant le repas qui suivra. (Réservation au 06 08 95 01 48).

Le clou de la soirée sera le spectacle de cirque donné en nocturne par « cirqu’Evasion » de Scey-sur-Saône qui associera d’ailleurs son école de cirque tout en faisant le pari du beau temps. Après la table…les arts du cirque : jonglerie, équilibre, clown…

Dimanche 18 rendez-vous au coureurs pour la course du tacot. Départ à 10 h sur une nouveau parcours qui empruntera davantage les chemins forestiers…. A découvrir et apprécier !
Contact : Jean Joly 06 76 44 05 34).

Juin : Entre émotion et espoir …

La section « Histoire des villages » de l’Amicale faisait étape à l’église de Lavoncourt pour sa conférence mensuelle. Pas d’anecdotes cette fois comme à l’accoutumée mais des sujets très complémentaires de l’histoire tout aussi porteurs d’émotion et d’espoir. En témoigne, la sensibilité avec laquelle la responsable Evelyne Joly, visiblement très touchée, a parlé « des enfants face à la justice ». Avec son mari, elle a évoqué, exemples à l’appui, les punitions en fonction de la strate sociale, les tribunaux pour enfants, les cours d’assises, les maisons de correction, les colonies pénitentiaires… terminant, au bord des larmes, en citant cet enfant « George », exécuté « sans avoir revu ses parents » à l’âge de 14 ans et innocenté 70 ans plus tard !

En racontant ensuite la vie de l’abbé Pierre et la fondation Emmaüs - Qui sommes-nous ? que faisons-nous ? – Frédérique Maigret, directrice de la fondation à Vesoul, a placé son intervention sous le sceau de l’espoir qu’elle veut porter avec « les compagnons qui l’entourent » ; une volonté affichée autour de 4 piliers : La solidarité, l’accueil inconditionnel, l’autonomie par l’activité, le développement durable ». Message lancé dès 1949 par l’abbé Pierre en créant la première communauté puis en 1954 avec « l’insurrection de la bonté », le mouvement n’ayant cessé de croître depuis : « Emmaüs, c’est à présent 284 groupes en France, 350 dans le monde, 4890 salariés, 4312 compagnons… ». Tous oeuvrent dans le même sens de la lutte contre l’injustice.

conférence du 2 juin, plus de photos :

Juin : La pétanque est repartie...

Premier tournoi officiel de la saison organisée par la nouvelle équipe responsable du club de "La Pétanque" de Lavoncourt désormais présidé par Antony Monnet "satisfait du déroulement tout en regrettant une faible participation". Il est vrai que le jour de Pentecôte ajouté à d’autres tournois à la ronde n’ont pas facilité les choses. Il n’empêche que les équipes présentes ont apprécié l’organisation en poules et ont pu "en découdre" tout l’après-midi. La première place est revenue à une équipe d’Arc-les-Gray (Lucette Galmiche, Bruno Juncker, Sylvain Esnault) devant une équipe de Gy (Stéphanie Hacquard, Cyril Belorgey, Roger Mercet) et une équipe non homogène (Nathalie Bedin, Marguerite Reichmann, Thierry Bedin).
L’arbitrage était assuré par Philippe Corbon.

mai : Le choix de fanny Calley : un parrainage républicain

Institué en 1794, le parrainage civil n’est certes pas un acte officiel et n’a pas de portée juridique. Au-delà du fait que marraine et parrain s’engagent à « suppléer les parents en cas de difficultés morales ou matérielles et à contribuer à son éducation dans le respect de l’honneur, de la raison et de la solidarité », il est le symbole pour certains de l’adhésion aux valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité.

Baptisée religieusement, Fanny Calley, âgée de 30 ans, a cependant choisi une marraine Laurence Méline et un parrain Daniel Goyat. Le Maire, Jean-Paul Carteret a officialisé le parrainage dans la commune de naissance de la grand-mère de Fanny, Lucette Goyat épouse Galdin ;

mai : Une délégation de la commune de La Rivière de Corps

Une délégation de la commune de La Rivière de Corps, le maire Véronique Saublet-Saint Mars, également vice-présidente de la communauté d’agglo de Troyes, des adjoints et des chefs de services sont venus visiter Lavoncourt.

Leur projet, dans une commune de 3500 habitants est de requalifier le centre-bourg tout en intégrant un projet d’accueil "personnes vieillissantes" et une maison de services au public.

Ils étaient accompagnés de Christelle Stupka, sociologue, qui participe activement à l’étude et au projet. Elle était déjà venue à Lavoncourt dans le cadre d’une étude initiée par la fondation de France.

mai : Belle fête des voisins ce week-end au village

A l’invitation de la municipalité, belle fête des voisins ce week-end au village. De la solidarité, de la générosité, du partage, de la chaleur à différents endroits, sur différents sites, à l’extérieur ou dans les maisons en fonction du temps et du moment. L’occasion de se connaître et de partager... Clin d’oeil à Pierre Bonte " La ruralité, c’est l’art de vivre"

mai : C’est parti pour le fleurissement 2017

C’est parti pour le fleurissement 2017 de la commune, labellisée 2 fleurs. L’entreprise Chevalier, les employés communaux, des bénévoles sont à l’oeuvre pour l’embellissement et le cadre de vie de chacun. Merci.

plus de photos du fleurissement

mai : Dans le cadre de la semaine des familles

Dans le cadre de la semaine des familles encouragées par la CAF, en partenariat avec les différentes structures d’accueil du territoire, la communauté de communes des 4 Rivières a planifié des interventions ponctuelles sur chacun des sites. La coordinatrice, Frédérique Tournoux a ainsi mobilisé des prestations différentes et variées en direction des petits bien sûr mais aussi des assistantes maternelles et des parents. A la ludothèque de Lavoncourt, tous ont découvert « le langage des signes » présenté par Marie de la compagnie Perlinpinpin.

mai : Les délégués et référents locaux des anciens sapeurs-pompiers

Les délégués et référents locaux des anciens sapeurs-pompiers tenaient hier leur réunion annuelle à la mairie de Lavoncourt, accueillis par le local de l’Etape, Christian Crucet, en présence de Nicolas Chapaux et Lucie Pagani du Centre de secours délégués et du maire de la commune, Jean-Paul Carteret.

En présence du colonel Fabrice Tailhardat, commandant le SDIS 70, la vie de l’association et de l’Union Départementale chère au président Verguet, les questions administratives, la retraite...

Mais surtout ce sentiment, même retraité, de pouvoir poursuivre leur engagement au service des populations, de contribuer au maillage des secours au plus près des victimes, de pouvoir être utile pour leur sécurité.

Chapeau et respect.

mai : « Ces 3 mots qui donnent du bon sens à la France »

Au cours de la cérémonie commémorative du 8 mai, les enfants de l’école ont interprété le chant de Jean Nô « Liberté, Egalité, Fraternité » enchaînant « en guise de devise pour que rien ne nous divise ». Un message apprécié des présents qui ont ensuite répondu à l’appel du maire, Jean-Paul Carteret pour reprendre « ensemble », le poème de Paul Eluard « Liberté, j’écris ton nom ». Des propos de circonstance après le recueillement à la mémoire des morts « pour que nous soyons libres ».

avril : LA SECTION « HISTOIRE DES VILLAGES » A LANCE SA SAISON 2017

Deux présentations ( conférences ou causeries ) ont déjà été faites en ce début de l’année 2017 :

-La première, à Ray, concernait « Les héritiers d’Othon de La Roche », « Un mariage annulé chez les De Marmier » , « L’Ecole et la Mairie de Ray autrefois »

- La seconde, à Vanne, présentait « Anecdotes à Vanne », « La mise à sac de Rupt sur Saône » « Vanne à travers les âges ».

D’autres sont à venir :…..

Un autre moyen d’informer et de communiquer c’est le BLOG : « CHRONIQUES DE NOS VILLAGES SAONOIS »

http://chroniquesdenosvillagessaono...

De nombreux articles y ont déjà été publiés. Parmi ceux-ci :

« En tramway, de Lavoncourt à Morey » : C’est un « feuilleton » dont l’action se déroule en 1910 : Madeleine Marquet, jeune lavoncourtoise de 16 ans, est engagée comme domestique au pensionnat de Morey tenu par des sœurs. Elle s’y rendra en tramway à partir de Lavoncourt avec un changement à Combeaufontaine. On la suivra au cours de ses premiers jours de travail dans ce monde qu’elle ne connaissait pas jusqu‘alors.

Pour le lecteur, c’est -et ce sera- l’occasion de découvrir l’histoire de Lavoncourt, de Morey, des petits villages du canton traversés par la voie ferrée, de suivre le développement du transport ferroviaire vicinal au début du XX ème siècle, de découvrir un pensionnat. Les personnages du récit ont tous existé, mais bien sûr , leur vie a été imaginée par l’auteur pour les besoins du récit.

avril : Premier tour de l’élection présidentielle : Les résultats à Lavoncourt :

Inscrits 233

Votants 196 (84,12%)

Exprimés 183

Emmanuel Macron 60 (32,7%)

François Fillon 44 (24%)

Marine Le Pen 29 (15,8%)

Jean-Luc Mélenchon 20 (10,9%)

Benoit Hamon 8

Nicolas Dupont-Aignan 8

Philippe Poutou 5

Nathalie Arthaud 4

Jean Lassalle 3

François Asselineau 2

Jacques Cheminade 0

avril : Des journées foot pour les jeunes

Durant ces vacances de Pâques, l’Entente Combeaufontaie-Lavoncourt et le club de Membrey ont proposé aux jeunes un stage foot ouvert aux jeunes U8 à U12 (8 à 12 ans). Une journée « « conviviale et sportive » pour chacun, animée par Thibaut Troncin, Estéban Rubio, Valérien Reynoud, Charly Saunois.

Au programme de ces journées éducatives et formatrices : dribble, jonglages, conduite de balle, tirs…et matches. Pour le côté « vivre ensemble … pique-nique ». De bons moments partagés.

avril : Découverte de l’artisanat

Activités diverses et variées ont été proposées aux enfants fréquentant l’accueil de loisirs organisé par le Syndicat scolaire et au pôle éducatif. Encadrés par Jennifer Michelin, Stéphanie Aubert et Romain Guinet, ils ont partagé les idées de Pâques la première semaine entre activités manuelles ou culinaires, chasse à l’œuf avec en prime un après-midi « poney ».

Ils ont « appris » l’artisanat la seconde avec des temps répartis entre pratique et visite d’artisans.

C’est ainsi qu’ils ont vu le boulanger fabriquer pains et gâteaux, l’horticulteur dans ses serres ou visiter l’huilerie de Fondremand. Sur place, l’atelier vitrail les a passionné tandis qu’avec les conseils de Coralie Mirousset, employée communale, ils ont aménagé un massif avec de l’osier à même l’entrée au pôle éducatif « une façon de contribuer au cadre de vie des écoliers ».

Des vacances bien remplies, éducatives et passionnantes…

avril : Parrainage républicain pour Ilan et Lina

Même s’il n’a pas de portée juridique, le parrainage civil fait son chemin dans l’histoire depuis 1794 et la convention : Le choix des parents pour leurs enfants et l’engagement des parrains et marraines à « suppléer les parents en cas de difficultés morales ou matérielles et à contribuer à son éducation dans le respect de l’honneur, de la raison et de la solidarité ». Il s’agit aussi de « faire entrer les enfants dans la communauté républicaine et adhérer aux valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité ». Hasard du calendrier, en tout cas « un sacré symbole » pour le maire, Jean-Paul Carteret, qui a officialisé les parrainages des enfants de Marie Wadoux et Fabien Cramponne, entourés de leur famille : Karen Cramponne et Laurent Wadoux marraine et parrain d’Ilan, né le 5 décembre 2014 ; Alexia Grenouillet et Jérémy Cramponne, marraine et parrain de Lina, née le 9 mai 2016.

avril : La troupe de théâtre de l’Amicale régale

Dès le baisser de rideau sur la première des six séances de la saison théâtrale, les commentaires, tous enthousiastes, étaient unanimes « On a bien ri…ils sont au top… belle soirée…de mieux en mieux ! ».

Au programme des « Etoiles filantes » de l’Amicale, cette année, « bon anniversaire quand même », une comédie en trois actes de Michel Le Dall. C’est l’histoire d’un couple qui se prépare à fêter son quinzaine anniversaire de mariage. Des nouvelles contrariantes risquent de gâcher la fête et voilà que la belle-mère crée la surprise : Elle revient de la maison de retraite d’où elle s’est échappée avec son amant ! Jeux et quiproquos sur scène…éclats de rire fréquents dans la salle. Le public « aux anges » fusionne véritablement avec les acteurs, les portent tout au long de la pièce. Les spectateurs ne ménagent pas leurs encouragements, les gratifiant d’applaudissements nourris, à la mesure de leur hilarante prestation.

avril : Arts et géométrie

« Les formes géométriques »… le sujet « transversal » choisi par les enseignantes du pôle éducatif, de la maternelle au CM2. Et quel que soit leur niveau, les enfants n’ont pas manqué d’imagination tout en apprenant les différentes formes. Au crayon, à la peinture, à la craie sur tout support, papier au sol dans la cour de récréation, les reproductions traduisent bien la motivation et l’envie « artistique ».

D’ailleurs, l’ensemble a été exposé le jour des vacances scolaires, « comme un bouquet final » ponctuant un module d’apprentissage ou l’expression avait toute sa place. Les parents, venus nombreux, ont admiré et félicité les petits artistes.

avril : La retraite pour Bernard Fagand

« On a passé un bon moment » résume Bernard Fagand, cuisinier au foyer-logement depuis 2012, à l’issue « de son pot de départ » organisé par le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri, gestionnaire de l’établissement.

Pour lui, auvergnat d’origine, c’est une carrière passée « aux fourneaux ». D’abord au restaurant « l’Auvergnat » à Gray durant une trentaine d’années où la clientèle appréciait ses spécialités et ses goûts. Une expérience solide dont il a fait profiter non seulement les résidents mais aussi les enfants fréquentant la cantine scolaire et les personnes à domicile auxquelles ELIAD portent les plateaux chaque jour. Au-delà, résidents, personnels, élus ont mesuré sa bonne humeur permanente, sa disponibilité et son sens des autres, en témoignent l’élan d’amitié manifesté pour saluer son départ à la retraite. Jean-Paul Carteret, président du CIAS, conclut « Bernard, s’il est une chose dont je suis sûr, ce que tu as fait ici, tu ne l’as pas fait par intérêt, tu l’as fait avec ton cœur ».

plus de photos : la retraite pour Bernard Fagand

avril : « Bon anniversaire, quand même » !

« Nous serons prêts le jour J … » assure Jean Joly, responsable de la section théâtre de l’Amicale. Il suffit de rencontrer les acteurs durant les dernières répétitions pour s’en convaincre « ils en rient déjà » ! Cette année, ils interprèteront la pièce en trois actes « Bon anniversaire, quand même » de Michel Le Dall, lequel manquera les représentations au seul motif « de la distance à parcourir ».

Sur scène, un couple doit fêter ses 15 ans de mariage mais chacun apprend une nouvelle un peu contrariante qu’il faut cacher à l’autre pour ne pas gâcher la fête. Puis arrive la belle-mère en fugue de sa maison de retraite avec son amant. La directrice de celle-ci vient alors récupérer sa pensionnaire… La suite est à partager avec les acteurs à la salle des fêtes de Renaucourt à l’occasion des représentations vendredis 21 ou 28 avril, samedis 22 ou 29 avril à 20 h 30 ; dimanches 23 ou 30 avril à 15 h.

avril : Des résidents connectés !

Signature d’une convention de partenariat avec La Poste et Orange pour équiper de tablettes Ardoiz le foyer-logement de notre commune.

Les résidents seront accompagnés pour s’approprier l’outil et son fonctionnement : actualités, jeux divers mais aussi photos et messages qu’ils pourront échanger avec leurs enfants, petits-enfants... où l’art de vivre avec son temps !!

avril : La fête au village pour l’arrivée de la première étape de la Ronde cycliste de Haute-Saône

A cette occasion, belle synergie entre la municipalité, les associations, les commerçants, les partenaires, le comité départemental de cyclotourisme, l’office de tourisme communautaire.

Merci aux comité départemental de cyclisme de nous avoir permis de partager ce moment festif et très convivial. Merci aux bénévoles locaux qui ont œuvré pour la réussite de cet évènement. Et bravo au vainqueur de la première étape, Florian Brender. L’alsacien a remporté tous les titres !

avril : Moment festif avec la ronde cycliste

L’animation battait son plein au village pour l’arrivée de la première étape de la ronde cycliste de Haute-Saône « portée » par le Comité Départemental de cyclisme cher à Roland Jeudy, son président et à tous les bénévoles qui l’entourent, conduits par Franck Jacquot. Où la confirmation que ce sport est un vrai levier pour l’évènement local, le lien social et la convivialité.

Dans l’attente de l’arrivée des coureurs, passés une première fois devant le stade Jules Rimet, un village partenaires attendaient les visiteurs ; un programme établi par la municipalité en partenariat avec les associations (randonnée avec la section de l’Amicale), les commerçants du village (animations pour les enfants à la boulangerie Paroty), le comité départemental de cyclotourisme (sortie avec les enfants de l’école et (USEP)…. Tandis que la société Primagaz a remis un jeu de maillots à une équipe du club de football local. Des moments interrompus seulement par les cyclistes et les félicitations au coureur « roi » du jour qui a remporté tous les trophées, l’alsacien Florian Brender.

avril : Dépôt possible des déchets verts

Avec la mise en place d’une benne « déchets verts » décidée par le SYEVOM, la plate-forme déchets de Lavoncourt offre cette fois un service de proximité supplémentaire pour l’ensemble des habitants des villages alentours. Roland Fassenet, vice-président de la Communauté de Communes des 4 Rivières, en charge des Ordures Ménagères, rappelle que la plate-forme est ouverte chaque samedi de 9 h à 12 h « à charge pour le gardien Johan Bourel de répartir à présent les déchets : tout venant, ferraille, meubles, déchets verts ».

mars : Le club photo de l’Amicale grandit encore

La saison 2016-2017 considérée comme une année de transition, la section photo de l’Amicale prend cependant son essor, en tout cas sort de ses murs ! « Coachés » par leur responsable, Bertrand Mougin, les adhérents ont vu leur nombre multiplié par deux, une quinzaine à présent, avec une nouvelle animatrice Christelle Tribillon. Des séances hebdomadaires à la salle polyvalente de la mairie, une soirée diaporama, des sorties sur le terrain pour les photos « nature », une ambiance sereine… comment vivre mieux une passion, « la photo » ?

Une rencontre avec le club correspondant de Fresne-st-Mamès a permis d’échanger sur « les pratiques, les techniques » des deux associations. Une trentaine de personnes en tout pour préparer ensemble des expositions communes programmées le 20 août à la foire de l’ouillote à Amance puis le 17 septembre à l’abbaye de Neuvelle-les-la-Charité dans le cadre des journées du patrimoine, une exposition à laquelle participera aussi la section dessin-peinture de l’association. Au menu cette fois, des images témoins « afin de rendre cohérente la présentation des images ».

mars : Les marcheurs de l’Amicale sur la Via Francigéna

C’était le rendez-vous de l’année donné par l’association internationale sur l’itinéraire culturel européen : la randonnée allant de Bucey-les-Gy à Etuz à laquelle ont participé plus de 300 marcheurs venus de France mais aussi de Suisse et d’Italie…. Parmi eux, une trentaine de l’Amicale conduits par leur responsable Denis Chevalier et qui participent régulièrement à l’évènement, la Via Fraancigéna allant de Canterbury en Angleterre à Rome en Italie. Une rencontre vraiment amicale tout au long du chemin long de 14 kilomètres.

Prochaine randonnée samedi 8 avril sur le nouvel itinéraire du chemin du tacot dans le cadre de l’évènement lié cette fois à la ronde cycliste de Haute-Saône. Départ à 13 h 30 devant le pôle éducatif. Contact : Jean Joly 06 76 44 05 34.

mars : Commerce de proximité

Avec le départ à la retraite des gérants, Denise et Luc Troncin, une page se tourne à la supérette Casino du village, commerce de proximité parmi d’autres services implantés au village. Une complémentarité appréciée non seulement des habitants de Lavoncourt mais également de ceux du secteur et du bassin de vie, en particulier pour les villageois qui attendaient chez eux la tournée régulière de l’épicier.

Un nouveau couple de gérants prendra ses fonctions au magasin le mardi 11 avril mais le changement, c’est aussi la fin de ces tournées, hélas… Pour répondre à l’attente et au souhait de proximité jusque dans les villages alentours , Steven Turner directeur commercial et Jean-Paul Carteret, maire de Lavoncourt ont convié les maires (ou un représentant) des communes anciennement desservies. Une rencontre utile en présence des nouveaux gérants qui s’engagent à faire des livraisons régulières selon un calendrier établi… « On n’oublie pas les communes ! », assurent-ils. Il suffira pour cela de passer commande la veille du passage.

mars : La gymnastique pour prévenir le vieillissement

Gestionnaire du foyer-logement qui accueille une vingtaine de résidents, le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri s’est engagé dans un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) visant à prévenir leur vieillissement et les accompagner dans leur vie quotidienne. Aux activités déjà programmées, intergénérationnelles avec l’école ou le périscolaire, ou autres telles les lectures, les contes, les prestations musicales conduites par des bénévoles, s’ajoutent à présent la gymnastique hebdomadaire.

Diplômée des métiers de la forme, Patricia Sarron s’applique « à favoriser la mobilité articulaire, redonner vie aux muscles et au corps, faire en sorte que l’autonomie soit prolongée le plus longtemps possible ». Au fil du temps, les muscles ne sont plus sollicités, ces exercices « les aideront dans leur quotidien pour s’habiller, se déshabiller, se mouvoir, appliquer les gestes simples de la vie »…mais pas que ! Le travail de coordination « active aussi les neurones, l’écoute, la mémoire… »

Hésitants la première semaine, les résidents ont fait connaissance avec « la prof », pris confiance en elle et en eux puis constater eux-mêmes leur progrès à l’image de la doyenne, Lucie Pageler, qui fêtera son centenaire en mai prochain !

Symbole de l’ouverture de l’établissement, les locataires des « résidence séniors » voisines sont invités, s’ils le veulent, à participer à ces séances, ce qui sera aussi le cas, en accord avec Habitat 70, des futurs résidents des maisons actuellement en construction.

Mars : Formés aux gestes de premiers secours

« Je connaissais déjà, mais c’est drôlement bien de réviser et surtout de pratiquer » assure Virginie à l’issue de la formation qu’elle a suivie ce samedi à la mairie de Lavoncourt. Une volonté de la Communauté de Communes des 4 Rivières de proposer sur 5 sites différents des formations « ou révisions » liées notamment à l’usage du défibrillateur automatique dont se sont dotées la plupart des communes. Ouverte à toutes les personnes intéressées, ces formations étaient assurées par Didier Bournot et Jean-Marie Sarrazin de la Croix Rouge. « D’emblée, nous aborderons l’urgence cardiaque » précise Didier Bournot « selon que la personne est consciente ou non, qu’elle respire ou pas ».

De la position de sécurité en attendant les secours à la compression thoracique, le massage cardiaque ou encore l’usage du défibrillateur, les stagiaires ont apprécié l’apprentissage « conscients qu’ils sont bien le premier maillon de la chaîne des secours en cas d’accident ». Tout un symbole de leur engagement et de leur solidarité. Et de conclure « L’accident peut arriver aussi chez nous ! »

Mars : Visite de Jean-Michel Thornary

Dans le Cantal, il s’y était engagé en remettant à notre commune, le label "Smart-village 2016" à l’occasion des rencontres "Ruralitic" présidées par Sébastien Côte ....
Promesse tenue : Le Commissaire Général à l’Egalité des Territoires, Jean-Michel Thornary est venu visiter Lavoncourt, en particulier la Maison de services au public, un pôle apprécié des habitants du village et du secteur.

Elle abrite des services publics et au public ainsi que des services de santé : borne visio-services (connectée à Pôle Emploi, la CAF, la MSA, la CPAM, le Droit des Femmes et des Familles), des permanences hebdomadaires de la Mission Locale, de l’assistante sociale, d’ELIAD (Association d’aide à domicile), un cabinet de kinésithérapie, un cabinet d’opticien (ouvert le vendredi), le bureau de Poste (ouvert tous les jours), un dépôt pressing, une salle polyvalente où est implantée la bibliothèque, lieu de rencontres et d’animation culturelle.... juste à côté du foyer-logement pour personnes âgées non dépendantes et d’un terrain sur lequel Habitat construit actuellement 8 maisons à destination seniors et intergénérationnelle.

Avec nous, en présence de Claudy Chauvelot-Duban (Présidente de Soliha 70), Mme la Préfète, des élus départementaux et locaux, Sébastien Côte (qui prépare Ruralitic 2017)...Jean-Michel Thornary a posé la première pierre de la restructuration juste en face d’un ilot dégradé, l’ancien presbytère, pour y installer ostéopathe, taxi et podologue au rez-de-chaussée. 2 logements pour des apprentis seront aménagés à l’étage. Une extension de la palette de services qui se concrétisera début 2018.

Plus de photos : pose 1ère pierre

Mars : En attendant les ralentisseurs

Le lotissement de la Prairie était le seul à ne pas disposer d’un cheminement piétonnier jusqu’au pôle éducatif et vers les commerces ou services au centre du village. Pour le maire, Jean-Paul Carteret « Des travaux s’imposaient d’autant plus qu’à cet endroit, route de la Saône, suite aux différentes constructions, la voirie s’est particulièrement dégradée… ».

En 2016, le conseil municipal a décidé la réalisation d’un trottoir allant du lotissement au carrefour avec la RD 70 ainsi que la reprise totale de la voirie de cet endroit à la sortie du bourg en direction de Tincey. Les travaux sont actuellement en cours et pour sécuriser davantage le tronçon notamment aux abords de la caserne des pompiers, des ralentisseurs seront prochainement implantés.

Mars : Construction de 8 résidences séniors … C’est parti !

Sur un terrain mis à disposition par le Syndicat du Val Fleuri et qui jouxte la Maison des Services et le foyer-logement, Habitat 70 construit actuellement 8 résidences sur la commune, ce qui confortera la Maison des services, les commerces, les professionnels du bâtiment, les professionnels de santé...

Merci pour ce partenariat.

Logements disponibles à compter du premier trimestre 2018.

Plus de photos : Construction de 8 résidences séniors

Mars : La pluie n’arrête pas le marcheur

Si la moitié des marcheurs de l’Amicale ont renoncé, l’autre moitié – près d’une quarantaine – ont bravé les intempéries et participé à la randonnée mensuelle, cette fois dans le secteur de Fresne-st-Mamès.

Départ près de la gare du village en direction de Soing puis de Charentenay. « Des endroits sympas où La Saône est un véritable atout » confie le responsable Denis Chevalier qui organisait la sortie. Comme chaque fois, des pauses touristiques ou conviviales : Marthe et Alain Butat, régionaux de l’étape, ont proposé une collation en passant à leur domicile de Charentenay tandis qu’une autre marcheuse, Anne Marchizet, a offert les beignets à l’arrivée.

Prochaines sorties le 1er avril sur la Via Francigéna entre Bucey-les-Gy et Etuz puis le 8 avril sur le secteur de Lavoncourt à l’occasion de l’arrivée de la première étape de la ronde cycliste de Haute-Saône.
Contact : Denis Chevalier 03 84 77 04 79.

Février : Ils ont vu le cirque

Ensemble, les enfants accueillis aux centres de loisirs de Champlitte et Lavoncourt se sont rendus à Vesoul pour le dernier jour des vacances. Ils ont ainsi découvert et apprécié le « grand cirque de St Petersbourg, la grand cirque des Tzars » : une pléiade d’artistes les ont emportés au pays des steppes et des toundras. « Des moments magiques pour les enfants qui ont ainsi vécu et applaudi le spectacle » selon Frédérique Tournoux, la directrice.

Février : Les résidents accueillent les enfants

Vacances actives pour les enfants qui fréquentent le centre de loisirs organisé par le syndicat scolaire : une première semaine sur le thème de la neige et de l’hiver, la seconde ayant pour prétexte Carnaval.

Autour de ce thème, des activités manuelles et la fabrication de masques, d’autres culinaires mais aussi des jeux, des balades et des rencontres comme celles partagées avec les résidents du foyer-logement., partage "pas seulement des beignets" préparés la cuisinière mais également de ce moment intergénérationnel, d’échanges et de lien social. Des souvenirs pour les anciens aux découvertes de ces jeunes que près d’un siècle sépare...

C’est au cirque Médrano à Vesoul que tous ces jeunes clôtureront le centre. Des vacances bien remplies !

Février : les enfants de la maternelle

Sympas les enfants de la maternelle du pôle éducatif : Le jour des vacances, déguisés à souhait, ils ont déambulé dans le village et sont allés à la rencontre des résidents du foyer-logement, ravis de les accueillir...Joli moment intergénérationnel rempli d’émotion. Bravo.

Février : Centre de loisirs

Comme à chaque période de vacances, le syndicat scolaire organise un accueil de loisirs durant celles de février, ouvert aux enfants âgés de plus de 3 ans. Accueil possible chaque jour ouvrable du lundi 20 février au vendredi 3 mars à la journée ou l’après-midi seulement.
Deux thèmes : La reine, la neige et carnaval du monde.
Ramassage possible dans chacune de communes de résidence des enfants.
Contact : 03 84 92 95 73.

Février : Nouveaux horaires à l’agence postale

Depuis novembre, Dominique Chevalier est factrice-guichetière au bureau de poste intégré à la Maison de Services Au Public de Lavoncourt. Expérience réussie tant au niveau professionnel qu’au niveau de la clientèle : chacun apprécie de retrouver l’autre que ce soit sur la tournée de facteur ou à l’agence postale. Si la distribution du courrier se faisait jusqu’alors en fin de matinée, elle est désormais assurée l’après-midi. A l’inverse, le bureau de poste est à présent ouvert le matin, chaque jour, du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 15, le samedi de 9 h 30 à 10 h 30.

Février : Adopter des comportements qui sauvent

A la suite des attentats, état et sapeurs-pompiers ont ensemble initié des actions de sensibilisation de la population "aux gestes et comportements qui sauvent". Opération reconduite cette année avec un succès certain tant "le premier maillon de la chaîne des secours sont les gens eux-mêmes avant l’arrivée des pompiers". La prise de conscience est là...

Les sapeurs-pompiers de Lavoncourt ont ainsi ouvert leur caserne pour ces modules de formation auxquels déjà une trentaine de personnes sont inscrites. Venant des villages alentours, une quinzaine ont participé au premier module animé par Arroyo Pablo, moniteur secouriste au centre de Frétigney. Au programme notamment l’alerte des secours, le massage cardiaque, l’usage du défibrillateur, l’arrêt d’une hémorragie, mais aussi comment dégager une victime ou la mettre en position d’attente...

Cyrille Bonnaventure, commandant le centre de secours et les sapeurs-pompiers sont à la disposition des personnes intéressées par les deux prochains modules de formation à la caserne (durée 2 heures) samedi 11 à 15 h ou dimanche 12 février à 10 h.
Contact : 03 84 96 76 00.

Janvier : « Label Village internet @@@@ »

La journée nationale des Territoires, Villes et Villages Internet avait lieu cette année dans la Métropole Européenne de Lille,dans le bâtiment "Plaine Images" à Tourcoing.

A cette occasion, en présence du Secrétaire d’Etat Jean-Vincent Placé, Lavoncourt a reçu le label 2017 "Village Internet @@@@". Bravo à l’association dirigée par Florence Durand Tornare

Merci d’encourager les communes rurales à témoigner que le numérique est aussi dans les campagnes et que l’égalité des territoires est à ce prix.

Janvier : Le lundi c’est scrabble…

Longtemps club phare du département avec notamment les titres de champions du monde obtenus par les frères Dubreuil, la section scrabble de l’Amicale a tourné la page des compétitions officielles et poursuit « son » chemin avec des passionnés qui se retrouvent chaque semaine pour une partie. « Une des sections culturelles de l’Amicale ouverte à tous ceux qui sont intéressés, tous âges confondus… » témoigne Jean-Paul Carteret, Président de l’association.

« Un moment sérieux mais très sympa où se côtoient les plus mordus et appliqués avec d’autres un peu plus dissipés » s’amuse Françoise Riondel, responsable de la section, forte à ce jour d’une vingtaine d’adhérent(es). Et de témoigner du volet intergénérationnel de sa section « l’une des doyennes de l’association, Monique Jeannot, est très assidue aux côtés des autres joueurs… Nous faisons travailler nos méninges, revisitons notre grammaire, découvrons un vocabulaire adapté au jeu, bref, passons de bons moments ensemble ! ». Tout cela sous l’œil avisé des arbitres Nicole François et André Nurdin, salués au passage.

Les personnes intéressées peuvent rejoindre le groupe chaque lundi à partir de 14 h à la salle polyvalente de la Maison de Services Au Public.
Contact : Françoise Riondel : 03 84 92 06 77.

Janvier : Traditionnel moment des voeux des sapeurs-pompiers ce week-end à la caserne de notre village...

Moment convivial et chaleureux partagé avec les élus locaux, représentants du SDIS 70 et des CPI qui maillent le territoire au plus près des populations.

Bravo à ces jeunes et moins jeunes, premier maillon de la chaîne des secours. Leur engagement force notre respect.

Janvier : Sapeurs-pompiers : Davantage de sorties en 2016

La traditionnelle cérémonie des vœux à la caserne est chaque fois l’occasion pour Cyrille Bonnaventure, commandant le centre de secours, de présenter le bilan de l’année écoulée. En présence du colonel Fabrice Tailhardat, des élus du périmètre d’intervention, des représentants des centres de secours et CPI voisins, il a dressé un bilan 2016 en hausse de 23% quant au nombre de demandes de secours. 225 en 2016 contre 182 en 2015 : 156 secours à personnes, 22 incendies, 47 opérations diverses… avec un effectif de 17 sapeurs-pompiers dont un infirmier, 6 sous-officiers, 11 caporaux et sapeurs. Au-delà des manœuvres, il a rappelé aussi les différentes actions initiées durant l’année en direction des populations : formation aux premiers, accueil et sensibilisation des enfants du pôle éducatif, travail en coopération avec les CPI proches…

En écho, le colonel Tailhardat a redit le dispositif de formation porté par le SDIS et l’Etat après les attentats, le rôle des sapeurs-pompiers « au plus près des habitants » tandis que Jean-Paul Carteret, maire de la commune, membre du CA, a salué la bonne gestion du SDIS : « le coût par habitant était le moins cher de France an 2016 : 15, 04 € (32, 41 en France). La contribution des communes et EPCI était de 3 725 658 €, celle du Département de 7 700 00 € ». Avec eux, Fabienne Richardot, Conseillère Départementale, a salué l’engagement des sapeurs-pompiers, premier maillon de la chaîne des secours.

Des diplômes ont été remis aux sapeurs Lucie Pagani (module transverse équipier), Auranne Bobillier (Secours en équipe niveau 1), David Pacou (Equipier et première classe). Patrice Flament a reçu la médaille d’honneur échelon argent et l’adjudent Cyrille Bonnaventure l’insigne de chef de centre d’incendie et de secours échelon argent.

Janvier : Les randonneurs de l’Amicale débutent fort l’année

Première à reprendre « le chemin » de ses activités cette année, la section randonnée compte actuellement plus de 70 adhérents ! « Ils étaient plus de 50 pour la reprise après les fêtes ; le plaisir de se retrouver pour marcher ensemble ! » Une belle satisfaction pour le responsable, Denis Chevalier au moment du départ devant le pôle éducatif. La file de marcheurs s’est ensuite étirée en direction de Volon. « Au cimetière de ce village, un cénotaphe porte le nom de René Perrenot, disparu sur le Titanic en 1912. Ses parents résidaient à Brotte-les-Ray » rapporte Denis Chevalier, toujours prêt à commenter l’histoire et le patrimoine local.

Pause ensuite au bord de l’étang de Renaucourt et nouvelles explications autour « du patouillé où le fil d’eau était utilisé pour laver les minerais extraits autrefois sur le territoire de la commune ». Retour sur Lavoncourt en passant devant l’église St Valentin désormais classée au patrimoine.

En tout une dizaine de kilomètres « et même pas mal aux jambes pour la reprise ! ». A l’issue, traditionnel moment convivial et partage de la galette offerte par l’Amicale à chacun de ses adhérents.

Janvier : Cérémonie de voeux ce week-end à la mairie

Cérémonie de voeux ce week-end à la mairie en présence de Marie-Françoise Lecaillon, Préfète de la Haute-Saône, Fabienne Richardot, Conseillère Départementale, des élus locaux, adjoints, conseillers municipaux, des sapeurs-pompiers, des responsables d’associations, de bénévoles - Merci à tous pour votre engagement au service des habitants du village et du secteur.

Moment convivial avec rétrospective de l’année 2016 à l’aide d’un diaporama et photos pour présenter les projets de travaux et d’investissements prévus en 2017.

Bonne année à tous...

Janvier : 2017 : année de travaux !

Les travaux de rénovation et de restructuration du bâtiment communal ont permis, en 2014, de créer une salle polyvalente attenante à la salle de réunion du Conseil Municipal. Elle dispose à présent d’un écran fixe qui permet des réunions, des conférences ou expositions dans un espace plutôt familial. Un environnement idéal pour la cérémonie des vœux du maire en présence de Marie-Françoise Lecaillon, Préfète de la Haute-Saône : Plutôt qu’un discours, c’est sous la forme d’un diaporama que Jean-Paul Carteret a présenté les actions et projets réalisés au cours de l’année écoulée mettant l’accent sur la proximité des services en milieu rural saluant au passage la reprise en janvier du salon de coiffure par Audrey Lopez et l’installation d’une factrice-guichetière, Dominique Chevalier, applaudie « non pas seulement pour ses compétences et son professionnalisme mais pour son courage à distribuer le courrier à vélo, certes à moteur, par tous les temps, le froid et la neige actuellement ».

Après 2015, 2016 restera une année de préparation des différents dossiers relatifs aux travaux envisagés et dont la réalisation simultanée se fera enfin en 2017 « sans oublier ce qui est fonctionnement et cadre de vie du village » :

  • Des travaux de voirie entamés rue de la Saône avec la création d’un trottoir pour sécuriser le cheminement allant du lotissement de la prairie au centre du village. Reste à réaliser la chaussée sur la partie urbanisée en direction de Tincey.
  • Assainissement : Le hameau de la Gare sera raccordé au réseau collectif du village allant à la station de lagunage.
  • Projet porté par le SIVOM du Val Fleuri : l’ancien presbytère sera rénové et restructuré pour devenir une extension de la Maison de Services Au Public avec l’installation de l’ostéopathe, d’une entreprise de taxi et d’une podologue. L’étage sera réservé à 2 logements destiné à des apprentis. La commune rénovera la grange attenante qui deviendra le garage des taxis.
  • Les travaux de construction de 8 résidences séniors par Soliha débuteront dès ce mois de janvier.

Janvier : section randonnée

Avec la section randonnée de l’Amicale ce week-end une dizaine de kilomètres parcourus à travers la nature environnante, enneigée ici et là. Nature mais aussi patrimoine des villages traversés.

La vie associative, c’est aussi le lien social, la vie des communes et des territoires "Prendre le temps de vivre ensemble".



Dans la même rubrique

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF